Accéder au contenu principal

Colombie : la guérilla ELN annonce un accord de cessez-le-feu avec Bogota

Le président équatorien Lenin Moreno (au centre) accueillait à Quito les négociations entre le représentant de la guerilla de l'ELN (à gauche) et Juan Camilo Restrepo, représentant du gouvernement colombien (à droite).
Le président équatorien Lenin Moreno (au centre) accueillait à Quito les négociations entre le représentant de la guerilla de l'ELN (à gauche) et Juan Camilo Restrepo, représentant du gouvernement colombien (à droite). Juan Cevallos / AFP

Après six mois de pourparlers en Équateur, la guérilla de l'Armée de libération nationale (ELN) a annoncé, lundi, un accord renouvelable de cessez-le-feu bilatéral avec le gouvernement colombien. Il entrera en vigueur le 1er octobre.

PUBLICITÉ

La Colombie fait un nouveau pas vers la paix. Le gouvernement et la guérilla de l'ELN (l'Armée de libération nationale), ont convenu d'un cessez-le-feu bilatéral, a annoncé lundi 4 septembre sur son compte Twitter la rébellion. Le président Juan Manuel Santos a déclaré que celui-ci entrerait en vigueur le 1er octobre pour une durée de 102 jours renouvelable.

"Oui, cela a été possible ! Nous remercions toutes celles et tous ceux qui ont résolument appuyé les efforts pour parvenir à ce #Cessez-le-feu bilatéral", a tweeté la délégation de l'Armée de libération nationale (ELN) depuis Quito, en Équateur, où se tiennent les négociations.

Le cessez-le-feu bilatéral "entera en vigueur le 1er octobre prochain. Il aura une durée initiale de 102 jours, c'est-à-dire jusqu'au 12 janvier prochain et se renouvellera dans la mesure où il sera respecté, et si les négociations avancent sur les autres points", a déclaré le chef de l'État dans une allocution télévisée depuis le palais présidentiel Casa de Nariño à Bogota.

Le gouvernement colombien et l'ELN, deuxième groupe rebelle du pays après les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), avaient formellement entamé des négociations en février à Quito après trois ans de pourparlers secrets.

Geste de bonne volonté envers le pape

L'ELN, dont des prêtres catholiques ont participé à la fondation en 1964, souligne que cet accord est un geste avant la venue cette semaine du pape François en Colombie. Le chef de l'Église catholique est attendu mercredi à Bogota.

Les Farc, qui ont conclu un accord de paix avec le gouvernement en août 2016, ont terminé pour leur part leur désarmement fin juin et parachevé la semaine dernière leur mue en parti politique, devenant officiellement la "Force alternative révolutionnaire commune".

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.