Accéder au contenu principal

Alerte violette aux Antilles : Irma est un ouragan d'une intensité "sans précédent"

Une image de la NASA de l'ouragan Irma.
Une image de la NASA de l'ouragan Irma. Jose Romero, NASA, Goes Project, AFP

Récemment passé en catégorie 5, "Irma est un ouragan d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique", annonce Météo France. Il se renforce avec des rafales de vent atteignant les 360 km/h. Il a touché terre dans la nuit de mardi à mercredi.

PUBLICITÉ

À l'approche de l'ouragan Irma, l'un des plus puissants vu aux Antilles depuis longtemps, les Antilles françaises, placée en vigilance cyclonique rouge, se préparent et s'organisent.

L'île de Barbuda vient d'être touchée, a annoncé le Centre des ouragans américain. Suivront Antigua puis Saint Barthélémy, Saint Martin et Anguilla qui seront très probablement affectées par la zone intense du phénomène dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 septembre, avec des vents violents et destructeurs, et des pluies diluviennes.

Le centre de cet ouragan majeur se situe actuellement à environ 200 km à l'Est d'Antigua, soit environ à 150 km au Nord-Est de la Désirade. 

"Un phénomène extrêmement dangereux"

L'ouragan Irma passé en catégorie 5, poursuit son renforcement avec des rafales de vent atteignant les 360 km/h à l'approche du nord des Petites Antilles, indique Météo France, dans son dernier bulletin : "Avec ses vents maximum de 295 km/h près de son centre et des rafales à plus de 350 km/h, il constitue un phénomène extrêmement dangereux". Il faut remonter à 1988 avec l'ouragan Gilbert pour avoir des valeurs de vents comparables.

Sur la Guadeloupe, en limite Sud, les vents de forte tempête sont tout de même attendus avec des rafales de l'ordre de 120 à 150 km/h, notamment sur le Nord Grande Terre. Météo France signale aussi une forte dégradation de l'état de la mer et les risques d'élévation de son niveau sur les côtes basses des îles de la moitié Nord de l'arc.

>> À voir :Tempête Harvey aux États-Unis : Houston était-elle préparée ?

Le degré de vigilance cyclonique de niveau "violet" [le plus élevé, ndlr] interviendra en début de nuit, a indiqué mardi en fin d'après-midi dans un communiqué la Préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Ce niveau impose le confinement total de la population en raison du risque cyclonique certain.

La Préfète déléguée Anne Laubies "ordonne" aux personnes habitant au plus près de la mer, dans des zones facilement inondables et/ou soumises à la houle marine, de se réfugier dans des lieux sûrs, dans des logements situés à l'étage, ou dans les abris cycloniques et les centres d'hébergement mis en place.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.