Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Espionnage en Afrique : une concurrence féroce

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Benalla : 5 mois de feuilleton politique

En savoir plus

L’invité du jour

Sebastian Copeland : "Les régions polaires nous lancent le cri d’alarme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le repas luxueux de Maduro chez "Salt Bae" a un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La star marocaine Saad Lemjarred placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgence à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

Découvertes

Ouragan Irma : Hector, le palmier du port de Saint-Barth, résiste difficilement en direct sur YouTube

© Capture St-Barth LiveCam | Le palmier, surnommé Hector par les internautes, résiste à l'ouragan Irman dans le port de Gustavia, à Saint Barth.

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 12/09/2018

Alors que l’ouragan Irma ravage les îles de Saint-Barth et Saint-Martin, des milliers d’internautes regardent en direct les images d’une webcam installée face au port de Gustavia à Saint-Barthélemy. Un palmier, nommé Hector, tente de résister.

Depuis le 17 janvier 2017, une webcam installée sur le port de Gustavia, la capitale de l’île de Saint-Barthélemy, diffuse en direct ses images sur YouTube. Mais elle n’avait sans doute jamais attiré autant d’internautes.

VOIR AUSSI : Les Antilles se préparent à l'arrivée d'Irma, un ouragan d'une intensité sans précédent

Les paysages de mer aussi bleue que le ciel ont laissé place à du gris et des éclairs depuis hier soir, alors que l’ouragan Irma, de catégorie 5, se rapproche dangereusement de l’île. Ce matin, entre 7 000 et 8 000 personnes sont connectées en direct devant ces images, échangeant, dans le chat de YouTube, des informations sur la localisation de l’ouragan et la puissance des rafales de vent, oscillant entre 200 et 300 km/h.

Tout le monde s’inquiète du sort d’un palmier, enraciné au bord de l’eau, à droite de l’écran. Baptisé Hector par les internautes, l’arbre a déjà droit à son compte Twitter HectorTheTree. Pour le moment, il plie dangereusement sous le vent, mais tient bon. Jusqu’à quand ?

[scald=57673:article_details {"additionalClasses":""}]

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 12/09/2018