Accéder au contenu principal

Wall Street rebondit et ouvre en hausse

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street a débuté la séance dans le vert mercredi, rebondissant sur son accès de faiblesse de la veille et reléguant au second plan les inquiétudes liées à la Corée du Nord ou à l'ouragan Irma: le Dow Jones prenait 0,32% et le Nasdaq 0,17%.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 70,42 points, à 21.823,73 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait de 11,14 points, à 6.386,71 points.

L'indice élargi S&P 500 s'appréciait de 0,25%, ou 6,20 points, à 2.464,05 points.

La Bourse de New York avait terminé en nette baisse mardi au retour d'un long week-end, affectée par le regain de tensions avec Pyongyang et les incertitudes sur les réformes économiques à Washington: le Dow Jones avait cédé 1,07% et le Nasdaq 0,93%.

"Même si les marchés financiers au niveau mondial restent fébriles face aux tensions exacerbées avec la Corée du Nord et aux incertitudes sur les politiques monétaires et sur la situation politique (à Washington), les indices regagnent une partie du terrain perdu hier", ont estimé les analystes de Charles Schwab.

"Il n'y a pas de facteur particulier expliquant le renversement de tendance", a renchéri Patrick O'Hare, de Briefing, en mentionnant la persistance de turbulences liées à la Corée du Nord, à l'ouragan Irma, à la réunion jeudi de la Banque centrale européenne ou aux discussions au Congrès américain sur le budget et le plafond de la dette. "Certains courtiers gardent simplement en tête l'idée de profiter d'achats à bon compte", a-t-il avancé.

Du côté des indicateurs, le déficit commercial des Etats-Unis est resté quasiment stable en juillet malgré une nette baisse des exportations dans le secteur automobile et de la téléphonie mobile.

Le Livre Beige de la Fed, un rapport de conjoncture, sera publié à 18H00 GMT. Il sera scruté de près car il pourrait éclairer les investisseurs sur la décision à venir de la banque centrale américaine lors de sa réunion des 19 et 20 septembre.

Le marché obligataire, qui avait fortement progressé mardi, reculait un peu: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans s'affichait à 2,073%, contre 2,060% à la précédente clôture, et celui des bons à 30 ans à 2,688%, contre 2,681%. Ils étaient descendus mardi au plus bas depuis l'élection de Donald Trump en novembre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.