Accéder au contenu principal

Donald Trump promulgue une résolution condamnant les suprémacistes blancs

Donald Trump à Washington le 14 septembre 2016.
Donald Trump à Washington le 14 septembre 2016. Nicholas Kamm, AFP

Donald Trump a signé jeudi une résolution du Congrès condamnant les suprémacistes blancs. Ce texte fait suite à la mort d'une militante antiraciste à Charlottesville en août et aux propos ambigus du président sur les responsables des violences.

Publicité

Finis les propos ambigus de Donald Trump sur les violences à Charlottesville ? Le président américain a promulgué, jeudi 14 septembre, une résolution du Congrès condamnant les suprémacistes blancs. Le texte "rejette les nationalistes blancs, les suprémacistes blancs, le Ku Klux Klan, les néo-nazis et les autres groupes prônant la haine", selon un communiqué de la Maison Blanche.

Le président a assuré, dans un second communiqué de la Maison Blanche, "avoir été heureux" de signer le texte, ajoutant qu'en "tant qu'Américains, nous condamnons les récents actes de violence à Charlottesville et nous nous opposons à la haine, au sectarisme, au racisme sous toutes ses formes".

>> À lire : L'alt-right, ce mouvement d'extrême droite qui veut rendre le "racisme cool"

Le texte a été rédigé pour condamner officiellement les violences de Charlottesville, en août, lors desquelles une manifestante antiraciste, Heather Heyer, a été tuée par un sympathisant néo-nazi fonçant dans la foule avec sa voiture. Dix-neuf personnes ont aussi été blessées.

Cependant Donald Trump a répété, jeudi, qu'il avait eu raison de déclarer que les deux camps étaient responsables des violences entre suprémacistes blancs et
contre-manifestants antifascistes à Charlottesville, en Virginie, le mois dernier.

"Je crois qu'à la lumière de l'émergence des 'antifa', quand on regarde ce qui se passe, il y a aussi des sales types de l'autre bord. Et c'est essentiellement ce que j'ai dit", a déclaré le président en évoquant une conversation qu'il a eue mercredi avec le sénateur républicain de Caroline du Sud Tim Scott, un Afro-Américain qui a critiqué sa réaction après les violences de Charlottesville.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.