Accéder au contenu principal

Un prétendu néonazi sort dans la rue avec une croix gammée sur le bras et finit par se prendre une "bonne droite"

@bigotbasher/Twitter/Shaughn Patrick Ffud/Facebook

Dimanche, un internaute a appelé à retrouver et "frapper" un présumé néonazi qui agressait des passants dans les rues de Seattle. Le monsieur a fini le nez sur le bitume. Coïncidence ? Violence contestable ? Peut-être, mais ça mérite d'être raconté.

Publicité

Comme nous le savons tous, quand on cherche très fort, on trouve toujours. Par exemple, se promener en public avec un brassard estampillé d’une croix gammée revient à peu près à porter une pancarte "Frappe-moi fort, cela me fera grand bien". C’est d’ailleurs l’idée qu’a eue dimanche dernier un homme affectionnant vraisemblablement l’idéologie nazie : sortir dans la rue avec un brassard-croix gammée et insulter des gens.

VOIR AUSSI : L'alt-right, ce mouvement d'extrême droite américain qui veut rendre le racisme "cool"

Évidemment, la stratégie a payé : alors qu'il était encore en plein prêche raciste, des internautes ont commencé à s’insurger sur Twitter et sur Reddit, sur le subreddit consacré à Seattle, r/seattleWA. Comme élément déclencheur, une photo prise par un voyageur sur la ligne D du réseau de bus de la ville et relayée par le compte Twitter @bigotbasher, à qui la photo aurait été envoyée directement.

Le tweet affirme que l’homme au brassard était en train d’agresser un passager noir au moment de la photo. Nous avons contacté la personne derrière ce compte Twitter pour en savoir plus.

Rapidement, @teethnclaws, le compte d’un militant antifasciste auquel il est nécessaire d’être abonné pour accéder au fil, a retweeté l’image et l’a accompagnée d’un message appelant "quiconque se trouverait dans les parages [la 3e avenue et Union Street] à lui foutre un coup de poing".

Au même moment, des tweets de personnes ayant croisé la route de l’homme au brassard ont également commencé à émerger, ainsi qu’un post Facebook, signé d’un dénommé Shaughn Patrick Ffud. Ce dernier montre une photo d’un néonazi présumé – le même homme au regard de ses vêtements – à terre, accompagné d’un commentaire : "Je viens de voir un Nazi se prendre une bonne droite." 

Contacté par BuzzFeed News, ce témoin de la scène a rapporté qu’il descendait d’un bus lorsqu’il a aperçu "un gars franchement désagréable". "Ce à quoi je suis habité [quand je suis] en centre-ville, mais quand j’ai vu le brassard nazi, j’ai compris que j’avais affaire-là à quelqu’un d’un peu plus que désagréable", a-t-il raconté. Étant à ce moment-là sous l’influence de cannabis (légal dans l’État de Washington), Sean Patrick Duff (de son vrai nom), explique n’avoir fait qu’assister à la scène et n’avoir pas eu le temps de dégainer son portable pour la filmer dans son intégralité.

"Quand j’ai vu le brassard nazi, j’ai compris que j’avais affaire-là à quelqu’un d’un peu plus que désagréable"

Quelques instants avant sa photo donc, le supposé néonazi a fini par se prendre un coup de poing. Une vidéo (déjà supprimée de YouTube sur certains comptes) a été tournée par un autre témoin. On y aperçoit l’homme au brassard scander la phrase "Ils méritent le bien-être" (incompréhensible sortie de son contexte) avant d’être frappé par un autre individu en t-shirt gris. L'identité de ce dernier n'a pas pu être déterminée à ce jour, ni par les médias, ni par les internautes. Attention, les images sont assez violentes.

Toutefois, une témoin prétend qu'il pourrait y avoir eu non pas un mais deux coups de poing, cette dernière n'ayant pas le sentiment d'avoir assisté au même "coup" après visionnage de la vidéo.

Si de nombreux internautes se sont félicités de la rapidité avec laquelle le Web avait réagi à "l’appel" de @teethnclaws, il n’est toutefois pas certain que l’homme en t-shirt ait frappé notre cher prédicateur nazi en réaction au tweet. Car après tout, un tweet n’est pas forcément nécessaire pour avoir des accès de violence envers ce genre de personnes, même si ce comportement peut évidemment être remis en question. Sur Reddit, ce coup de poing a d'ailleurs largement fait débat, au point que les commentaires ont été fermés par les administrateurs du réseau social sous l'article principal.

Un AMA (Ask Me Anything, soit une session de questions-réponses) a également été lancé sur la plateforme, encourageant toutes les personnes ayant assisté de visu à la baston à y aller de ses commentaires et explications. "Que l’on ait permis la coordination de ce coup de poing ou non, je salue ce héros anonyme", a commenté en parallèle auprès de BuzzFeed le militant @teethnclaws, qui souhaite garder l’anonymat "pour des raisons de sécurité".

Pour le moment, l’identité du prétendu néonazi n’a pas été dévoilée, bien que la police de Seattle se soit rendue rapidement sur les lieux et se soit saisie de l’affaire.

Mais Internet pourrait ne pas tarder à l’identifier par ses propres moyens, au risque de faire quelques erreurs, comme ce fut le cas après les récents événements de Charlottesville.

Quoiqu’il en soit, nombreux sont ceux sur les réseaux sociaux qui estiment difficile de ne pas se réjouir un tout petit peu devant cette bonne torgnole, comme disait mon grand-père. Reste encore à savoir s’il s’agit bien d’un homme ayant agi en toute conscience de ses actes et de ses paroles. Car pour l'instant, nous ne sommes pas non plus en mesure d'affirmer ceci avec certitude.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.