Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le repas luxueux de Maduro chez "Salt Bae" a un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La star marocaine Saad Lemjarred placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgence à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 7h45.

Dernière modification : 22/09/2017

Ghassan Salamé : le processus politique en Libye est ouvert "à tout le monde sans exception"

© France 24

Le représentant spécial de l'ONU en Libye Ghassan Salamé, nommé en juin, doit permettre une sortie de crise dans le pays. Dans un entretien accordé à Marc Perelman, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, il revient sur le processus politique en cours, qu'il veut ouvert à tous, y compris aux anciens partisans de Kadhafi.

"Je ne veux pas que l'accord politique soit la propriété privée de tel ou tel, mais qu'il soit ouvert à l'ensemble de la population, ça, je le dis clairement à tout le monde", déclare-t-il. Ce processus inclut des partisans des anciens régimes – kadhafiste et monarchiste – et "pourrait inclure" Seïf al-Islam, le fils de Mouammar Kadhafi.

Ghassan Salamé précise qu'il n'est pas en contact avec ce dernier et "ne tient pas à le rencontrer, mais ses partisans viennent me rendre visite, je les reçois et je les invite à rejoindre le processus politique".

Les groupes islamistes violents cependant "ne veulent pas jouer le jeu démocratique et eux-même s'excluent du jeu démocratique, mais ce n'est pas moi qui les exclut".

>> À lire aussi : Pourquoi la diplomatie d’Emmanuel Macron n’a pas vraiment aidé la Libye

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/09/2018 L'Entretien de France 24

"Le prince héritier saoudien est mal conseillé", estime l’ex-Premier ministre qatari

Hamad Ben Jassem al-Thani, ancien Premier ministre du Qatar, a accordé un entretien à France 24 à Paris. Il revient sur les relations entre son pays et l’Arabie saoudite du...

En savoir plus

17/09/2018 L'Entretien de France 24

Ahed Tamimi : "Tout Palestinien résiste à l'occupation dès sa naissance"

Ahed Tamimi, 17 ans, icône de la résistance palestinienne à Israël, a accordé un entretien à France 24, à l’occasion de sa visite en France et alors qu’elle était l’invitée...

En savoir plus

10/09/2018 L'Entretien de France 24

Samuel Bollendorff, photoreporter : "Nous risquons une catastrophe écologique"

"J’ai fait le tour de la Terre, où que mon regard se soit porté, il s’est perdu dans l’obscurité". Tel est le sombre constat de Samuel Bollendorff, photoreporter et auteur d’une...

En savoir plus

10/09/2018 L'Entretien de France 24

"Je suis prêt à voir Trump à l'ONU" : entretien exclusif avec Daniel Ortega

Daniel Ortega, président du Nicaragua, a accordé un entretien exclusif à France 24, alors que son pays traverse une crise profonde depuis cinq mois. Le chef de l'État...

En savoir plus

03/09/2018 L'Entretien de France 24

Alice Schwarzer : "Les jeunes filles doivent plus s'affirmer en tant qu'êtres humains"

La sociologue allemande Alice Schwarzer est la fondatrice et la directrice du magazine féministe « Emma ». Depuis quarante ans, elle milite pour les droits des femmes. Alice...

En savoir plus