Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Réforme du droit d'auteur : et maintenant ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ariane, succès européen, défi américain"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget 2019 : Macron veut redonner du pouvoir d'achat aux Français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Judo, la quiète de l'or"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : au Parc, le PSG étrille un bien terne Bayern

© Pierre René-Worms, FMM | Le PSG n'a fait qu'une bouchée du Bayern Munich, mercreci soir au Parc des Princes (3-0).

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 27/09/2017

Énorme performance du PSG, qui a surclassé le Bayern Munich, pour le compte de la 2e journée de la Ligue des champions (3-0). Les Parisiens ont fait preuve d'un froid réalisme, matérialisé par les buts d'Alves, Cavani et Neymar.

Après un mercato d’été record, le PSG était attendu au tournant, mercredi 27 septembre, à l’occasion de la réception du Bayern Munich. Face à l’un des favoris au titre en Ligue des champions, les Parisiens ont décroché une large victoire (3-0) et confirmé qu’ils étaient fin prêts pour les joutes européennes.

À la différence de Munichois visiblement pas encore au point – et amputés de Ribéry, Hummels et Boateng –, le PSG a parfaitement su gérer sa rencontre. Dans un Parc des Princes qui avait fait le plein pour l’occasion, les hommes d’Unai Emery se sont rendu la tâche facile en ouvrant le score très tôt. Neymar, auteur d’une chevauchée fantastique côté gauche, a parfaitement servi Dani Alves pour l’ouverture du score, dès les premiers instants de la rencontre (1-0, 2e).

Une entame idéale qui a dicté la physionomie du match : les Parisiens ont laissé venir leurs visiteurs, abandonnant le ballon pour mieux jouer leur carte sur les contres. Et la vitesse de la MCN (Mbappé-Cavani-Neymar) a fait le reste. Dominateur mais stérile – plus de 60 % de possession –, le Bayern a bien tenté de revenir au score, notamment par Müller (13e) puis Javi Martinez (19e), mais ce sont les fusées parisiennes qui se sont procurées les plus belles occasions.

Et après les échecs de Neymar (22e) et Cavani (27e), l’Uruguayen a finalement doublé la mise après un service caviar de Mbappé. "El Matador", seul à l’entrée de la surface, a fusillé Ulreich d’un magnifique enroulé du droit (2-0, 31e).

Neymar-Mbappé, l'entente parfaite

Au retour des vestiaires, le scénario a repris sans soubresauts : un Bayern maître du ballon mais inoffensif, et un PSG très inspiré en profondeur. Et c’est sur un nouveau numéro de Mbappé que les Parisiens ont tué le suspense. L’ancien Monégasque, servi côté gauche, a enrhumé Alaba dans la surface avant de servir Neymar pour le break (3-0, 63e).

Une nouvelle action de grande classe qui a jeté un voile sur la fin de match : les Munichois, assommés, n’ont plus réussi à se montrer dangereux face à des Parisiens visiblement repus. Vidal a un temps cru redonner un peu de baume au cœur aux siens, mais sa réduction du score a logiquement été invalidée pour une position de hors-jeu (67e).

Et comme un symbole, Lewandowski a été tout proche de tromper enfin Areola, mais le portier parisien a détourné son ultime coup franc d’une belle horizontale, sous les vivas d’un Parc des Princes conquis (90e+4). Et pour cause, puisqu’avec ce large succès, le PSG prend non seulement seul la tête du groupe B, mais il s’offre surtout une belle marge face à son principal rival.

Première publication : 27/09/2017

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le Real Madrid mate Dortmund, Monaco sombre

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Foot européen : le PSG coince, le Barça déroule

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Neymar-Cavani : le PSG va devoir gérer des égos… et c’est bien normal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)