Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Dans la tourmente, Tom Price, le ministre de la Santé de Trump, démissionne

le ministre de la Santé Tom Price a dû démissionner après les révalations sur ses déplacements onéreux en avions privés.
le ministre de la Santé Tom Price a dû démissionner après les révalations sur ses déplacements onéreux en avions privés. AFP
3 mn

Le ministre américain de la Santé Tom Price a été contraint à la démission après les révélations sur d'onéreux déplacements en jets privés. Il paye également son incapacité à faire abroger l’Obamacare.

Publicité

Donald Trump avait laissé entendre que ses jours étaient comptés, le couperet est tombé vendredi 29 septembre au soir : Tom Price, ministre américain de la Santé, a été contraint à la démission après les révélations sur son goût pour d'onéreux déplacements en jets privés.

Le nom de l'ancien élu de Géorgie vient s'ajouter à une longue liste de hauts responsables nommés puis limogés par le président américain au cours des derniers mois : Steve Bannon (ex-conseiller stratégique), Reince Priebus (ex-secrétaire général de la Maison Blanche), Sean Spicer (ex-porte-parole) ou encore Michael Flynn (ex-conseiller à la sécurité nationale).

La polémique enflait depuis plusieurs jours à Washington et plaçait Donald Trump, arrivé au pouvoir il y a huit mois sur la promesse d'un amaigrissement de l'administration fédérale, dans une situation de plus en plus inconfortable.

Tom Price "a présenté sa démission et le président l'a acceptée", a indiqué l'exécutif américain dans un bref communiqué.

"Je ne suis pas content"

Quelques minutes plus tôt, le locataire de la Maison Blanche avait clairement laissé entendre que son ministre pouvait se préparer à quitter la capitale fédérale.

"Je ne suis pas content, je peux vous le dire", avait-il déclaré lors d'un échange avec les journalistes depuis les jardins de la Maison Blanche, affirmant avoir été "déçu".

Politico, qui a révélé l'affaire, avait décompté pas moins de 26 déplacements de Tom Price en avions privés depuis le début de l'année, pour un total dépassant 400 000 dollars.

Dès mercredi, nombre d'élus avaient réclamé sa démission. "Des voyages de luxe sur des jets privés ne sont pas une utilisation acceptable de l'argent des contribuables", a déclaré la sénatrice démocrate Patty Murray.

Échec de la réforme de l'Obamacare

Les déplacements étaient de nature gouvernementale, a souligné le ministère, défendant la légalité des dépenses, mais ils incluaient des lieux où Tom Price possède des propriétés ou a des amis et de la famille. Par comparaison, les deux prédécesseurs au portefeuille de la Santé sous Barack Obama voyageaient exclusivement sur des lignes régulières.

Cet orthopédiste de 62 ans, qui fut élu de la Géorgie (sud-est) à la Chambre des représentants, paye aussi probablement le mécontentement de Donald Trump sur l'échec de la réforme d'Obamacare, loi emblématique de son prédécesseur démocrate.

Toutes les tentatives d’abroger ce texte ont capoté au Congrès. Le dernier échec en date a eu lieu mardi lorsque les républicains ont renoncé, en l'absence des voix nécessaires, à soumettre au vote un texte en ce sens. Les promoteurs de l'abrogation ont affirmé qu'ils reviendraient à la charge l'an prochain. Mais à moyen terme, cette page est tournée.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.