Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

Moyen-Orient

L'ancien président irakien, le Kurde Jalal Talabani, est décédé

© Don Emmert, AFP | Jalal Talabani lors de son allocution à la tribune des Nations unies, à New York, le 23 septembre 2011.

Vidéo par David GILBERG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/10/2017

Ancien président irakien et grande figure du nationalisme kurde, Jalal Talabani s'est éteint, mardi, à Berlin, à l'âge de 83 ans. Victime d'une attaque cardiaque en 2012, sa santé s'était fortement dégradée depuis.

Le dirigeant kurde et ancien président irakien Jalal Talabani est décédé, mardi 3 octobre, à l'âge de 83 ans, rapporte la télévision d'État irakienne. La chaîne Rudaw, basée à Erbil, au Kurdistan, avait indiqué peu auparavant que l'état de santé de Jalal Talabani s'était fortement dégradé. Il avait été victime d'une attaque cérébrale en 2012 avant d'être hospitalisé à Berlin.

Né en 1933 à Erbil, le chef de l'Union patriotique du Kurdistan (PUK) était le rival historique de Massoud Barzani, l'actuel président du gouvernement régional du Kurdistan, à l'initiative du référendum d'autodétermination de la semaine
dernière.

"Oncle Jalal"

Jalal Talabani était devenu en 2005 le premier président non arabe de l'Irak, deux ans après l'invasion américaine, poste qu'il avait occupé jusqu'en 2014.

"Oncle Jalal", comme l'appelaient ses sympathisants, avait adhéré au Parti démocratique du Kurdistan (PDK, fondé en 1946) et combattu pendant la première grande révolte kurde de 1961. En 1975, il avait fondé l'Union patriotique du Kurdistan (UPK) et  avait été l'ennemi juré de l'ancien président Saddam Hussein qui avait opprimé les Kurdes pendant des décennies.

>> À (re)voir : Jalal Talabani sur France 24 en 2010

Jalal Talabani en 2010 sur France 24

Première publication : 03/10/2017

  • IRAK

    Jalal Talabani, président avisé, se remet après une attaque cérébrale

    En savoir plus

  • L'ENTRETIEN

    Jalal Talabani, président irakien

    En savoir plus

  • IRAK - EXCLUSIF

    Le président Jalal Talabani ne signera pas l'ordre d'exécution de Tarek Aziz

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)