Accéder au contenu principal

L'ancien président irakien, le Kurde Jalal Talabani, est décédé

Jalal Talabani lors de son allocution à la tribune des Nations unies, à New York, le 23 septembre 2011.
Jalal Talabani lors de son allocution à la tribune des Nations unies, à New York, le 23 septembre 2011. Don Emmert, AFP

Ancien président irakien et grande figure du nationalisme kurde, Jalal Talabani s'est éteint, mardi, à Berlin, à l'âge de 83 ans. Victime d'une attaque cardiaque en 2012, sa santé s'était fortement dégradée depuis.

Publicité

Le dirigeant kurde et ancien président irakien Jalal Talabani est décédé, mardi 3 octobre, à l'âge de 83 ans, rapporte la télévision d'État irakienne. La chaîne Rudaw, basée à Erbil, au Kurdistan, avait indiqué peu auparavant que l'état de santé de Jalal Talabani s'était fortement dégradé. Il avait été victime d'une attaque cérébrale en 2012 avant d'être hospitalisé à Berlin.

Né en 1933 à Erbil, le chef de l'Union patriotique du Kurdistan (PUK) était le rival historique de Massoud Barzani, l'actuel président du gouvernement régional du Kurdistan, à l'initiative du référendum d'autodétermination de la semaine
dernière.

"Oncle Jalal"

Jalal Talabani était devenu en 2005 le premier président non arabe de l'Irak, deux ans après l'invasion américaine, poste qu'il avait occupé jusqu'en 2014.

"Oncle Jalal", comme l'appelaient ses sympathisants, avait adhéré au Parti démocratique du Kurdistan (PDK, fondé en 1946) et combattu pendant la première grande révolte kurde de 1961. En 1975, il avait fondé l'Union patriotique du Kurdistan (UPK) et  avait été l'ennemi juré de l'ancien président Saddam Hussein qui avait opprimé les Kurdes pendant des décennies.

>> À (re)voir : Jalal Talabani sur France 24 en 2010

Jalal Talabani en 2010 sur France 24
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.