Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Découvertes

Une ville américaine est prête à changer de nom pour accueillir le nouveau siège d'Amazon

© Getty Images/Bloomberg

Texte par Lhadi MESSAOUDEN

Dernière modification : 04/10/2017

Pour séduire une entreprise de la taille d'Amazon, certaines municipalités sont prêtes à tout. La ville américaine de Stonecrest, en Géorgie, irait même jusqu'à renoncer en partie à son identité.

Le conseil municipal de Stonecrest, 53 000 habitants, a décidé d'offrir une partie de la superficie de sa jeune commune à Amazon. Créée en 2016 à la suite d'un référendum, la ville est même prête à se renommer "Amazon City" si le géant de la vente en ligne décidait de s'y installer, rapporte le média local AJC. Romantique, non ? 

VOIR AUSSI : Echo Spot, Echo Plus, Fire TV : Amazon dévoile une armée de nouveaux objets intelligents

Cette tentative de séduction fait suite à l'annonce de la création d'un nouveau siège d'Amazon en Amérique du Nord. Début septembre, le PDG de la société, Jeff Bezos, a expliqué que 5 milliars de dollars seraient investis dans ce projet. 50 000 personnes devraient être embauchées pour faire tourner ce second quartier général. La première maison-mère d'Amazon se trouve actuellement à Seattle.  

Amazon poursuit son expansion

Alléchés par ces perspectives économiques, les élus de Stonecrest ont choisi de mettre le paquet pour convaincre Amazon. L'entreprise a besoin de 70 hectares ? La ville peut lui en offrir 139. Jeff Bezos veut un endroit confortable et bien desservi ? La municipalité souhaite étendre le réseau ferroviaire et de bus de son secteur. Bref, Stonecrest est prête à répondre à l'ensemble des desiderata d'Amazon. Quitte à en faire trop.

"Plusieurs grandes villes américaines veulent Amazon, mais aucune n'est en mesure d'offrir une telle opportunité à cette entreprise visionnaire", a déclaré en toute humilité le maire de Stonecrest, Jason Lary. Toutes les villes intéressées ont jusqu'au 19 octobre pour envoyer leur candidature à l'entreprise.

En parallèle de cette expansion américaine, Amazon continue de densifier son réseau logistique, notamment en France. L'e-commerçant a annoncé le mardi 3 octobre la construction d'un nouveau méga-entreprôt de 142 000 mètres carrés à Brétigny-sur-Orge. Cette plateforme de distribution se chargera principalement des livraisons à Paris. Le chantier devrait se terminer l'an prochain. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Première publication : 04/10/2017