Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le string n'est pas une preuve de consentement"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Brexit : "Un gouvernement divisé, un parti divisé, une nation divisée"

En savoir plus

Découvertes

L'énorme 747 SuperTanker lutte contre les incendies qui ravagent la Californie

© CAPTURE D'ÉCRAN/CBS

Texte par Lhadi MESSAOUDEN

Dernière modification : 12/10/2017

Ce Boeing 747 modifié survole les zones touchées par des incendies en Californie pour déverser des milliers de litres d'eau ou de produit retardant. Un coup de main précieux pour les pompiers débordés face à la violence des flammes.

Depuis plusieurs jours, la Californie connaît de violents incendies, qui ont déjà causé la mort d'une vingtaine de personnes au moment où nous écrivons ces lignes. Pour soutenir les 8 000 pompiers qui luttent contre les flammes, les autorités américaines ont déployé leur arme fatale : le 747 SuperTanker. 

VOIR AUSSI : Ne regardez pas cette vidéo si vous avez peur en avion

Ce bombardier d'eau appartient à Global Supertanker. Plus gros représentant de sa famille, le 747 peut contenir plus de 60 000 litres d'eau ou de produit retardant et recharger son réservoir en 30 minutes. En comparaison, les Canadair jaune et rouge ne peuvent accueillir qu'un peu plus 6 000 litres de liquide. C'est donc un véritable déluge d'eau et de retardant qu'il peut déverser sur les flammes.

Le premier prototype a été conçu en 1991 et sa première utilisation ne remonte qu'à 2009. Il fait partie de l'imposant dispositif aérien – 70 hélicoptères et 30 avions – qui survole les zones incendiés de l'État.

Le seul gros défaut de cet avion est son prix d'utilisation : environ 120 000 dollars par jour, rapporte CBS. C'est le montant à payer pour faire la différence et sauver des vies. 

– Retrouvez l'article de Sasha Lekach sur Mashable

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Première publication : 12/10/2017