Accéder au contenu principal

Attentat de Mogadiscio : le bilan s'alourdit avec plus de 300 morts

Les lieux de l'attentat survenu dans le centre de Mogadiscio, dimanche 15 octobre 2017, en Somalie.
Les lieux de l'attentat survenu dans le centre de Mogadiscio, dimanche 15 octobre 2017, en Somalie. Mohamed Abdiwahab, AFP

La capitale somalienne était en deuil dimanche au lendemain du double attentat le plus meurtrier de l'histoire du pays. L'attaque n'a pas été revendiquée mais les islamistes somaliens shebab sont pointés du doigt par les autorités.

PUBLICITÉ

Le bilan de l'attentat au camion piégé mené samedi dans le centre de Mogadiscio s'élève à 300 personnes tuées et 300 blessées, a annoncé le ministère somalien de l'Information dans un communiqué publié dans la nuit du dimanche 15 au lundi 16 octobre.

"Il y a encore une opération nationale de secours en cours et nous partagerons toute nouvelle information", a ajouté ce communiqué, laissant entendre que ce bilan pourrait encore augmenter.

Gérard Prunier, Historien, spécialiste de la Somalie

Cet attentat au camion piégé est survenu en milieu d'après-midi samedi au carrefour PK5, situé dans le district de Hodan, un quartier commercial très animé de la capitale, avec ses magasins et ses hôtels. Les bâtiments et véhicules situés à proximité ont été fortement endommagés par la très forte explosion, qui a laissé de nombreux corps brûlés ou déchiquetés.

"Un deuil national et des prières pour les victimes dans les jours à venir'

"Cent onze des corps morts ont été enterrées par leurs proches, alors que le gouvernement local à Mogadiscio a respectueusement enterré les autres. Il y aura un deuil national et des prières pour les victimes dans les jours à venir", a ajouté le ministère dans son communiqué.

Le précédent attentat le plus meurtrier de Somalie avait fait au moins 82 morts et 120 blessés en octobre 2011. Il avait déjà été mené par un camion piégé qui avait visé un complexe ministériel à Mogadiscio.

Cet attentat n'a pas été revendiqué. Mais les islamistes somaliens shebab, liés à Al-Qaïda, qui lancent fréquemment des attaques et attentats-suicides dans Mogadiscio et ses environs, ont été pointés du doigt par les autorités.

En hommage aux victimes de l'attentat, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé, lundi sur Twitter, que la Tour Eiffel serait éteinte lundi soir.

 

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.