Découvertes

Une faille dans le protocole de sécurisation du Wi-Fi rend vulnérables nos ordinateurs et smartphones

PANUWAT PHIMPHA/SHUTTERSTOCK

Hautement critique, une faille de sécurité a été détectée dans le protocole Wi-Fi Protected Access II (WPA2). Celle-ci permettrait à n'importe quel pirate d'intercepter le trafic Wi-Fi entre nos appareils et les points d'accès.

Publicité

Le protocole de sécurité WPA2 sert à protéger les échanges Wi-Fi, et jusqu'à présent, on le pensait fiable. Très répandu, il est censé garantir la sécurité de tout ce qui transite entre un terminal (ordinateur ou smartphone) et un point d'accès (une box Internet, par exemple). Mais une étude conduite par deux chercheurs, qui ont mis en ligne ce site Internet de sensibilisation, vient de mettre au jour la vulnérabilité de celui-ci. 

VOIR AUSSI : J'ai bu un thé avec Veljo Haamer, l'homme grâce à qui l'Estonie a un Wi-Fi public gratuit

Avec elle, ce sont des données sensibles qui pourraient être interceptées par le biais d'une attaque baptisée KRACK, une attaque par réinstallation de clés. En d'autres termes, alors qu'un dispositif de chiffrement était supposé être à usage unique, il peut en fait être utilisé plusieurs fois au cours d'une même procédure d'identification, ce qui fait perdre tout l'intérêt du chiffrement.

Ce qui revient à dire que nos connexions Wi-Fi ne sont plus sûres : la confidentialité de nos communications ne peut être garantie, nos données risquent d'être subtilisées et des programmes malveillants peuvent s'immiscer.

Que faire ?

Eh bien, pas grand chose. Il est actuellement impossible de savoir si des attaques ont déjà été menées. En attendant que des correctifs soient réalisés, ne pensez pas bien faire en basculant sur un autre protocole. Même affaibli, le WPA2 demeure le plus sécurisé.

– Retrouvez aussi l'article de Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine