Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La colère de Jean-Luc Mélenchon face aux perquisitions divise sur la toile

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit/UE : la peur du vide ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Avec "Forte", Salim Saab rend hommage aux femmes artistes du monde arabe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Marché des satellites : la concurrence des géants du numérique

En savoir plus

Asie - pacifique

Philippines : le président Duterte annonce la libération de Marawi

© Ted Aljibe, AFP | Le président philippin, Rodrigo Duterte, le 5 octobre 2017, lors d'un discours à Manille.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/10/2017

Après quatre mois d'affrontements avec des combattants islamistes, l'armée philippine est parvenue à reprendre le contrôle de la ville de Marawi, a annoncé mardi le président des Philippines Rodrigo Duterte.

Le président philippin, Rodrigo Duterte, a annoncé, mardi 17 octobre, la libération de la ville de Marawi, occupée partiellement depuis mai dernier par des combattants islamistes.

Le porte-parole de l'armée philippine a toutefois déclaré qu'une trentaine d'insurgés restaient retranchés dans Marawi avec une vingtaine d'otages et que les opérations militaires se poursuivaient.

"La déclaration du président marquera, espérons-le, le début de la réhabilitation, de la reconstruction de Marawi", a déclaré le général Restituto Padilla sur l'antenne de la chaîne d'information ANC.

>> À voir : À Marawi, la bataille contre l'EI laissera des traces

Rodrigo Duterte s'est rendu à Marawi, une ville de près de 200 000 habitants située sur l'île de Mindanao (sud), au lendemain de la mort de deux chefs de la rébellion et a proclamé la victoire de l'armée devant un groupe de soldats, rapportent CNN Philippines et ABS-CBN.

Marawi a été en partie occupée par les islamistes pendant 148 jours. Plus de 800 rebelles, 47 civils et 162 soldats ont été tués depuis mai dans les affrontements.

Avec Reuters

Première publication : 17/10/2017

  • PHILIPPINES

    L'armée philippine tue deux dirigeants jihadistes liés à l'EI

    En savoir plus

  • FOCUS

    Philippines : à Marawi, la bataille contre l'EI laissera des traces

    En savoir plus

  • PHILIPPINES

    Philippines : la loi martiale prolongée dans le Sud jusque fin 2017

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)