Accéder au contenu principal
CATALOGNE

Madrid reprend le contrôle de la Catalogne et annonce des élections dans les six mois

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy lors de son allocution le 21 octobre 2017.
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy lors de son allocution le 21 octobre 2017. Gabriel Bouys, AFP
3 mn

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a annoncé samedi que le gouvernement était contraint d'activer l'article 155 de la Constitution qui suspend l'autonomie de la Catalogne. Des élections seront organisées dans les six mois.

Publicité

C'est un scénario inédit. Pour la première fois depuis l'adoption de la Constitution en 1978, le Premier ministre Mariano Rajoy a annoncé, samedi 21 octobre,  l'activation de l'article 155 afin de suspendre l'autonomie de la Catalogne.

À l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire, le chef du gouvernement a précisé qu'il demanderait au Sénat d'approuver la destitution du président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, de son vice-président et des autres conseillers de l'exécutif régional. Il a par ailleurs affirmé que des élections régionales se tiendraient dans les six mois.

Les prérogatives du Parlement de Catalogne seront encadrées et les pouvoirs de l'administration catalanes transférés au gouvernement central, a-t-il ajouté.

Le gouvernement séparatiste de Catalogne n'a pas laissé à Madrid d'autre choix, a affirmé Mariano Rajoy.

Il appartient désormais au Sénat - où le parti du Premier ministre a la majorité absolue - d'approuver ou non la mise en oeuvre de ces mesures d'exception. Un vote est prévu vendredi prochain 27 octobre à la chambre haute du Parlement.

Une grande manifestation est prévue à 17 h samedi à Barcelone pour réclamer la libération de deux leaders indépendantistes. Dans la foulée, à 21 heures, Carles Puigdemont, doit faire une déclaration officielle.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.