Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

EUROPE

Russie : Tatiana Felguengauer, journaliste dans une radio critique du pouvoir, poignardée

© © Capture d'écran Twitter | Photo de profil du compte Twitter de la journaliste Tatiana Felguengauer.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/10/2017

Une animatrice de la radio russe Echo de Moscou, critique du Kremlin, a été poignardée lundi par un inconnu qui s'est introduit dans les locaux de la rédaction. Son pronostic vital n'est pas engagé. Son agresseur a été interpellé.

Tatiana Felguengauer, une animatrice-journaliste de la radio russe Echo de Moscou, a été poignardée lundi 23 octobre par un inconnu qui s'est introduit dans la rédaction. Elle a été "hospitalisée, on nous a dit que sa vie n'était pas en danger", a précisé son rédacteur en chef, Alexeï Venediktov, joint par téléphone par l'AFP.

L'assaillant a agressé le gardien de l'immeuble avant de monter dans les locaux de la radio, situés en plein centre de Moscou, et de "poignarder dans le cou l'animatrice Tatiana Felguengauer", selon la même source.

"On n'a aucune idée de qui est cet homme", a assuré Alexeï Venediktov, en précisant que la sécurité de la radio l'avait arrêté et remis à la police.

>> À lire sur France 24 : Ksenia Sobtchak, la vedette de la télévision russe qui veut remplacer Poutine

La radio Echo de Moscou, première station libre née en 1990 avant la chute du régime soviétique, était passée sous le contrôle du groupe public gazier Gazprom en 2001, un an après l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine.

La station a néanmoins réussi à rester jusqu'à présent la principale radio russe à offrir des points de vue indépendants, dans un paysage médiatique verrouillé où les grandes chaînes de télévision sont sous contrôle.

Avec AFP

Première publication : 23/10/2017

  • RUSSIE

    Russie : à peine libéré, Alexeï Navalny repart en campagne contre Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Russie : les partisans de Navalny manifestent contre Poutine le jour de ses 65 ans

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le piratage de la NSA s'ajoute aux déboires de Kaspersky, le roi russe de la cybersécurité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)