Accéder au contenu principal

Le Parti commmuniste chinois révèle son bureau politique et confirme Xi Jinping

Les délégués du Parti communiste ont écouté l'Internationale lors de la session de cloture du 19e Congrès du parti.
Les délégués du Parti communiste ont écouté l'Internationale lors de la session de cloture du 19e Congrès du parti. Wang Zhao, AFP

Le président Xi Jinping a formellement obtenu mercredi un deuxième mandat de cinq ans à la tête du Parti communiste chinois. Les noms des six autres membres du comité permanent du bureau politique ont également été dévoilés.

Publicité

Il n'y avait pas de suspense. Mercredi 25 octobre, Xi Jinping a obtenu sans surprise un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Parti communiste chinois (PCC). Avant la clôture de son 19e Congrès à Pékin, le parti a dévoilé les noms des six membres qui l'accompagneront au sein du comité permanent du bureau politique, principale instance dirigeante du pays.

Outre le chef de l'État, seul le Premier ministre Li Keqiang conserve son siège au comité permanent du politburo. Parmi les nouveaux membres figurent trois proches du chef de l'État : le directeur de cabinet de Xi Jinping, Li Zhanshu, le directeur du département de l'organisation, Zhao Leji, et le directeur du Centre de recherche en politiques publiques du Comité central, Wang Huning.

Ils siègeront aux côtés du vice-Premier ministre Wang Yang, représentant une faction rivale, et du chef du parti à Shanghai, Han Zheng.

"Une approbation" du travail de Xi Jinping

S'adressant à la presse entouré de ses six collègues, Xi Jinping a remercié le comité central de lui avoir offert un nouveau mandat :

"Je prends cela non seulement comme une approbation envers mon travail, mais aussi comme un encouragement qui me poussera à aller de l'avant", a-t-il lancé, dans une allocution retransmise en direct à la télévision.

"Il n''y a pas de successeur qui émerge à Xi Jinping"

"Le principal enseignement de ce Congrès est qu'aucun successeur à Xi jinping n'a émergé", analyse le correspondant de France 24 en Chine, Pierre-Philippe Berson. L'absence de successeur évident a alimenté ces derniers mois les spéculations sur le fait que Xi Jinping pourrait chercher à se maintenir au pouvoir à l'issue de son second mandat, en 2022. Une hypothèse qui a gagné en crédibilité, avec l'inscription de son nom dans la charte du PCC, le plaçant au même rang que le fondateur du régime, Mao Zedong.

>> À lire sur France 24 : "Xi Jinping, premier dirigeant en exercice à entrer dans la charte du Parti communiste chinois depuis Mao"

Xi Jinping, arrivé au pouvoir fin 2012, est assuré d'obtenir un nouveau mandat de président de la République populaire en mars 2018.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.