Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Découvertes

L'Arabie saoudite devient le premier pays à donner la nationalité à un robot

© GETTY IMAGES | Le robot Sophia.

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 26/10/2017

Attribuer une nationalité à un robot n'était jamais arrivé auparavant.

L'Arabie Saoudite a offert la nationalité saoudienne à Sophia, le fameux robot humanoïde fabriqué par Hanson Robotics

VOIR AUSSI : Le magazine ELLE Brasil fait poser un robot en une

Après avoir déclaré vouloir détruire l'humanité, puis fait la couverture du magazine Elle au Brésil en décembre dernier, le robot Sophia est désormais une citoyenne presque comme les autres : en effet, l'humanoïde a obtenu la nationalité saoudienne lors de la conférence "Future Investment Initiative", à Riyadh en Arabie saoudite. Une grande première pour un robot. 

"Je souhaite vivre et travailler avec les humains, donc j'ai besoin d'exprimer des émotions pour comprendre les humains et construire un climat de confiance avec les gens", a expliqué le robot durant son discours.

Et c'est justement ce désir d'être la plus humaine possible qui lui a valu d'être récompensée par la nationalité saoudienne. 

Suite à cette annonce, Sophia s'est dite "très honorée et fière de cette distinction unique", ponctuant son discours d'expressions faciales étonnament réalistes. 

Un geste inédit, qui, soyons honnêtes, ne fait que nourrir nos interrogations quant au futur des relations entre robots et humains.

 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 26/10/2017