Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"First Man", Ryan Gosling dans les pas de Neil Armstrong

En savoir plus

L’invité du jour

Reed Brody : "C’est la jurisprudence Pinochet qui a permis le procès d'Hissène Habré"

En savoir plus

FOCUS

Quelles alternatives à la prison pour les condamnés ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le marché florissant du cannabis

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le Premier ministre australien et Jérusalem"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Daphne Caruana Galizia, assassinée il y a un an"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Élections locales en Côte d'Ivoire : bras de fer entre le PDCI et le RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Comment expliquer l'ampleur des inondations meurtrières dans l'Aude ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le vélo de retour à Cuba et les entrepreneurs burundais en province qui innovent

En savoir plus

Découvertes

Une école japonaise a forcé une étudiante à teindre en noir ses cheveux naturellement châtains

© Education Images / Getty Images

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 27/10/2017

Au Japon, avoir les cheveux clairs peut être perçu comme indécent sur les bancs de l'école.

Alors que ses cheveux étaient pourtant naturellement châtains, un établissement scolaire d'Osaka, au Japon, a demandé à une élève de ne pas revenir en cours avant d'avoir teint ses cheveux en noir. 

VOIR AUSSI : Au Japon, une entreprise met en place des chambres funéraires accessibles en drive

L'étudiante en question a décidé de porter plainte suite à ces faits qui se sont produits en 2015, comme le rapporte un média japonais. Le procès a eu lieu vendredi 27 octobre. Après avoir teint ses cheveux en noir une première fois, la jeune fille a de nouveau été priée de quitter son école, la direction jugeant que la chevelure ne s'était toujours pas assez assombrie. 

Selon l'établissement scolaire, "même une étudiante étrangère venue en échange aurait eu à se teindre les cheveux en noir". Actuellement, le règlement intérieur des écoles japonaises est particulièrement strict. En plus de l'uniforme, il est régulièrement interdit aux élèves de se teindre les cheveux, de porter des bijoux voire de s'épiler les sourcils.

Au Japon, dès le milieu des années 90, la mode du chapatsu qui consiste à se teindre les cheveux en tons bruns clair légèrement orangés, avait déjà été perçue comme un signe de rébellion. Il a même été dit que les employeurs préféraient embaucher des personnes aux cheveux noirs. Selon le journal Mainichi, certaines écoles d'Osaka choisissent de préciser dans leur base de données si la couleur de cheveux d'un élève est naturelle ou non. Cela, pour éviter de réprimander une personne qui ne l'aurait pas mérité.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 27/10/2017