Accéder au contenu principal

Le frère de Blaise Compaoré, ex-président du Burkina Faso, a été interpellé à l'aéroport de Roissy

François Compaoré, le frère de l'ex-président burkinabé, a été interpellé dans le cadre d'une enquête sur l'assassinat du journaliste Norbert Zongo.
François Compaoré, le frère de l'ex-président burkinabé, a été interpellé dans le cadre d'une enquête sur l'assassinat du journaliste Norbert Zongo. Ahmed Ouoba, AFP

François Compaoré, frère de l'ex-président du Burkina Faso, a été interpellé dimanche matin à Roissy. Il est sous le coup d'un mandat d'arrêt international dans le cadre de l'enquête sur la mort du journaliste burkinabé Norbert Zongo.

PUBLICITÉ

François Compaoré, frère cadet de l'ex-président burkinabé Blaise Compaoré, a été interpellé par les autorités françaises dimanche 29 octobre au matin à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, près de Paris, en application d'un mandat d'arrêt international.

>> À lire aussi sur France 24 : Burkina Faso : l'ancien président Blaise Compaoré jugé par contumace à Ouagadoudou

François Compaoré, qui arrivait d'Abidjan (Côte d'Ivoire) par le vol de nuit, est depuis "retenu à Roissy". Il sera présenté à un juge sous 48 heures selon son avocat Pierre-Olivier Sur.

Une enquête sur l'assassinat de Norbert Zongo

Le mandat d'arrêt qui lui a été notifié est lié à l'enquête sur la mort de Norbert Zongo en décembre 1998. Ce journaliste burkinabé enquêtait alors sur la mort du chauffeur de François Compaoré, et a trouvé la mort dans des circonstances peu claires.

"Nous osons espérer que les autorités françaises vont mesurer la portée de cette affaire et bien vouloir procéder à son extradition", a déclaré à l'AFP Laurent Poda, procureur général burkinabé. "Nous estimons que sa présence dans ce dossier emblématique mérite qu'il puisse être là, pour la manifestation de la vérité", a-t-il ajouté.

Le meurtre de Norbert Zongo avait entraîné de violentes manifestations contre le président burkinabé de l'époque, Blaise Compaoré. Renversé fin octobre 2014 après 27 ans au pouvoir, il s'est réfugié en Côte d'Ivoire.

Les autorités ivoiriennes refusent son extradition, alors qu'il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international dans le cadre de l'affaire de l'assassinat du président burkinabé Thomas Sankara en 1987, lors d'un coup d'Etat qui l'a porté au pouvoir.

Avec Reuters et AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.