Accéder au contenu principal

En images : la renaissance du quartier juif de Marrakech

Des juifs marocains et des touristes israéliens participent à une cérémonie religieuse à la synagogue de Marrakech, pour les fêtes de Souccot, le 12 octobre 2017.
Des juifs marocains et des touristes israéliens participent à une cérémonie religieuse à la synagogue de Marrakech, pour les fêtes de Souccot, le 12 octobre 2017. Fadel Senna, AFP

Dans la cité très touristique de Marrakech, au Maroc, le vieux quartier juif historique renaît peu à peu. Après avoir bénéficié d'un programme de rénovation, il attire de nombreux visiteurs étrangers.

Publicité

Dans la cité de Marrakech, destination touristique phare au Maroc, les visiteurs sont de plus en plus nombreux à se balader dans les rues du quartier juif historique. Au cœur d'un vaste programme de rénovation depuis un peu plus de deux ans, ce dernier déjà bénéficié d'une enveloppe de 17,5 millions d'euros.

Rebaptisé Essalam ("la paix", en arabe) il y a une vingtaine d'années, il a repris début 2017 son nom originel "El Mellah", sur instruction du roi Mohammed VI, pour "préserver la mémoire historique des lieux" et "développer la vocation touristique" de Marrakech, selon le communiqué officiel. Les ruelles aux façades ocres ont retrouvé leur plaque en hébreu, celle qui abrite la synagogue est redevenue "Talmud Thora".

Avant les vagues de départs générées par la création de l'État d'Israël en 1948 et l'indépendance du Maroc de la France en 1956, le pays accueillait la plus importante communauté juive d'Afrique du Nord, de 250 000 à 300 000 âmes, selon les estimations. Il en resterait moins de 3 000 aujourd'hui au Maroc.

Au pied de l'Atlas, Marrakech comptait à elle seule plus de 50 000 juifs au dernier recensement de 1947, mais ils ne sont plus qu'une petite centaine aujourd'hui, souvent très âgés.

Le quartier juif de Marrakech
{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}
{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.