Accéder au contenu principal

Razer dévoile enfin son Razer Phone, le premier smartphone calibré pour les gamers

RAZER

Le tout premier smartphone de la marque est une machine de guerre créée pour le gaming. Il sera disponible dès le 17 novembre au prix salé de 749 euros, du moins pour une première tentative.

PUBLICITÉ

Après plusieurs semaines d’attente durant lesquelles les caractéristiques du premier smartphone de Razer ont fuité à deux reprises, le fabricant américain a enfin dévoilé, lors d’une soirée spéciale organisée à Londres, son premier smartphone. Il sera disponible dès le 17 novembre au prix de749 euros. Nous nous sommes rendus sur place pour découvrir la bête qui devrait faire plaisir aux gamers.

VOIR AUSSI : La mort du bouton Home sur l'iPhone X signe la fin d'une ère

C’est dans le musée des Sciences du très chic quartier de Kensington que Min-Liang Tan, fondateur et PDG de l’entreprise, avait décidé de faire son show devant un impressionnant parterre de fans et, finalement, assez peu de journalistes. Son but était clairement de montrer que malgré un marché saturé par la concurrence, Razer peut trouver sa place parmi les grands fabricants de smartphones.

Mais pour cela, l’entreprise spécialisée dans le hardware et les périphériques destinés aux joueurs – "For gamers, by gamers" est d’ailleurs la baseline et le principe de Razer – devra répondre à une question très précise : qu’est-ce qu’un smartphone calibré pour les joueurs ? Un téléphone costaud ? Les jeux sur mobile actuels n’ont pas nécessairement besoin d’une grande puissance. Alors qu'est-ce qui distinguera ce smartphone du reste du marché ? Commençons par un état des lieux, en bloc et en détail, des caractéristiques de ce Razer Phone. 

Parlons peu, parlons bien : qu'est-ce qu'il a dans le ventre ? 

Razer aime la sobriété. Grand (158 x 78 x 8 mm), plutôt léger (197 grammes, un peu plus qu'un iPhone X), le Razer Phone apparaît, pour une première prise en main, comme une appareil esthétique et sans fard. Il est doté, comme les leaks nous l'avaient promis, d'un écran LCD de 5,72 pouces à la résolution QHD (1440 x 2560 mégapixels), pour un résultat détaillé et coloré, puisque le téléphone bénéficie notamment des technologies wide color gamut utilisées pour certaines télévisions. 

Mais, pour les joueurs, l'intérêt de l'écran de Razer se situe ailleurs : il possède une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz

Mais, pour les joueurs, l'intérêt de l'écran de Razer se situe ailleurs : il possède une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, une caractéristique que l'on avait découverte sur l'iPad Pro 10,5 d'Apple (en comparaison, l'iPhone X est à 60 Hz). Il est donc capable de faire tourner des jeux ou des applications à 120 images par secondes. Min-Liang Tan explique que l'écran est doté d'une technologie qualifiée d'Ultramotion. Les deux qualités combinées permettraient ainsi de "synchroniser le GPU et le visuel de l'écran" sur des jeux demandant de fortes ressources. En terme de fluidité, cela devrait permettre une expérience de jeu au poil.  

Concernant l'audio, le Razer Phone sera équipé de deux haut-parleurs en façade Dolby Atmos. C'est d'ailleurs le premier téléphone à être certifié par THX, ce qui est normalement un gage de qualité audiovisuelle pour les films. L'annonce a fort impressionné le public de Min-Liang Tan, même si Razer a racheté THX en 2016. Pour les écouteurs, le Razer Phone est compatible 24 bits DAC. Mais malheureusement, il n'est pas équipé de prise jack... Il faudra donc se procurer un adaptateur ou utiliser des écouteurs Bluetooth.

Quant aux performances, elles sont loin d'être décevantes. Nous avons bel et bien là le premier smartphone équipé de 8 Go de RAM, couplé à un processeur Snapdragon 835. On attend de voir si l'on peut sentir un changement à l'usage, mais Razer s'est fait plaisir en comparant son téléphone à l'iPhone X (3 Go de RAM) et au Samsung S8+ (4 Go de RAM). 

La batterie est tout aussi impressionnante. Elle est de 4000 mAh, soit aussi monstrueuse que le dernier né du chinois Huawei, le Mate 10 Pro. Concrètement, cela permettra, selon Razer, de regarder des films durant plus de 12 heures d'affilée, d'écouter de la musique pendant 64 heures ou encore de jouer pendant 7 heures sans recharger le téléphone. Si cela se confirme, ce sera plus que la Nintendo Switch (même si on le concède, la comparaison est un peu tirée par les cheveux). En terme de vitesse de charge, il serait capable de passer de 0 à 85 % en une heure.

L'appareil photo n'est pas non plus laissé sur la touche : les deux capteurs arrière affichent chacun 12 mégapixels à l'ouverture (grand angle à f/1,7 et f/2,6), tandis que le capteur frontal en dispose de 8. Enfin, ce Razer Phone est doté de 64 Go de mémoire interne, d'un capteur d'emprunte digitales et l'ensemble tournera sur Android Nougat.

Pour une première, on peut tout de même dire que Razer a mis le paquet. Le prix, s'il est compétitif face aux derniers mobile haut de gamme, reste cher. Mais moins que certains internautes l'attendaient après les leaks, comme s'en est amusé le PDG de Razer. 

A-t-il des chances de se faire une place ?

Mais la question essentielle est celle-ci : si Razer propose un smartphone destiné aux gamers, ceux-ci en ont-ils vraiment besoin ? Il y a évidemment les performances, les capacités pures et dures du téléphone, qui permettront de faire tourner les titres les plus récents et devraient donner une certaine durée de vie au smartphone. On peut aussi noter le véritable avantage des deux hauts parleurs situés sur le côté du téléphone – de sorte que l'on ne bloque pas le son avec sa main tout en jouant – ainsi que la possibilité de configurer son téléphone en fonction des paramètres de jeu. 

Au final, Razer propose un smartphone qualibré pour le gaming... mais n'a pas présenté aucun jeu en exclusivité

Razer, qui espère évidemment créer l'engouement chez sa communauté de joueurs, croit surtout énormément au développement de l'e-sport sur mobile. La marque avait notamment fait venir un représentant de Tencent, numéro un chinois du jeu mobile, pour présenter un MOBA (jeu multijoueur en arène), qui doit bientôt débarquer aux États-Unis et que le Razer Phone aura la primeur d'accueillir. La démonstration n'était, pour être tout à fait honnête, pas très convaincante. 

Au final, Razer propose un smartphone qualibré pour le gaming... mais n'a pas présenté aucun jeu en exclusivité. Pour le moment, il n'est pas certain que l'argument des performances suffira à convaincre les joueurs, qui devront donc se contenter du catalogue Android. On a toutefois hâte de et de pousser ce Razer Phone dans ses retranchements. Et on vous fera, bien évidemment, profiter de l'expérience. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire. 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.