Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Réforme du droit d'auteur : et maintenant ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ariane, succès européen, défi américain"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget 2019 : Macron veut redonner du pouvoir d'achat aux Français

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Judo, la quiète de l'or"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

EUROPE

Allemagne : à Bonn, des milliers de manifestants défilent pour le climat avant la COP23

© Sascha Schuermann, AFP | Des manifestants défilent à Bonn, le 4 novembre 2017, lors de la marche pour le climat, deux jours avant la COP23.

Vidéo par Kévin BAPTISTA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/11/2017

À Bonn, des milliers de personnes ont défilé, samedi, pour accentuer la pression sur les participants de la conférence internationale de lutte contre le réchauffement climatique qui se tiendra dans la ville allemande à partir de lundi.

Deux jours avant l’ouverture de la COP23, la nouvelle conférence climat de l'ONU qui se tiendra à Bonn, en Allemagne, à partir du 6 novembre, des milliers de personnes ont défilé, samedi 4 novembre, dans la ville allemande, pour réclamer des actions plus fortes contre le réchauffement mondial.

>> À lire : La Nouvelle-Zélande veut instaurer un visa pour réfugiés climatiques

Les manifestants, venus à l'appel d'une centaine d'organisations comme Oxfam, le WWF, Greenpeace, ont commencé à défiler dans le centre de l'ancienne capitale fédérale allemande, en direction des abords du site où se tiendra la COP23, au bord du Rhin.

"Sortir des énergies fossiles"

"Il faut tirer un trait sur le charbon", réclamaient les marcheurs, très remontés contre cette énergie fossile la plus nocive de toutes. "S'attaquer au changement climatique implique de sortir rapidement des énergies fossiles, notamment du charbon, et un soutien suffisant aux pays pauvres", expliquaient-ils encore.

L'accord de Paris contre le réchauffement adopté fin 2015 par la communauté internationale, est "une lueur d'espoir. Mais les gouvernements ne font pas assez pour mettre un terme à la crise climatique", soulignent les organisateurs, quelques jours après la publication d'un rapport alarmant de l'ONU sur ce sujet.

Les délégués de quelque 200 pays, dont les États-Unis qui ont annoncé leur retrait, seront réunis jusqu'au 17 novembre, sous la présidence inédite d’un petit État insulaire, Fidji, comptant parmi les zones les plus menacées par le réchauffement.

>> À voir : Filmer pour témoigner du changement climatique

Avec AFP

Première publication : 04/11/2017

  • NOUVELLE-ZÉLANDE

    La Nouvelle-Zélande veut instaurer un visa pour réfugiés climatiques

    En savoir plus

  • CLIMAT

    Réchauffement climatique : la bataille est presque perdue, dit l’ONU

    En savoir plus

  • CLIMAT

    Réchauffement climatique : record de concentration de CO2 dans l'atmosphère en 2016

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)