Découvertes

Sans aucune raison, Twitter a bloqué les recherches photo liées au mot #bisexuel

BLOOMBERG/GETTY IMAGES
4 mn

Le réseau social a censuré cette orientation sexuelle, au même titre que certains mots qualifiés d'offensants.

Publicité

Depuis le 4 novembre, Twitter a bloqué les recherches photo et vidéo pour une série de mots : sexe, pénis, mais aussi... bisexuel. Un choix étrange de la part du réseau, qui par ailleurs n'a pas restreint les recherches pour les mots "gay" ou "lesbienne" par exemple. 

VOIR AUSSI : Avec #balancetonporc, Twitter est-il devenu un tribunal populaire écartelé entre parole libérée et spectre de la diffamation ?

Difficile de comprendre ce qui a pu motiver les équipes du réseau social à bannir le "B" de LGBT de sa barre de recherche photo/vidéo. Alors que plusieurs mots pouvant éventuellement mener à un contenu offensant (pénis par exemple) ne donnent plus aucun résultat lorsque cherchés dans cette section de Twitter, l'orientation "bisexuel.le" est également censurée.

Alors que la bisexualité peine encore aujourd'hui à se faire reconnaître comme une orientation sexuelle à part entière, cette censure est un nouveau coup dur, d'ailleurs rapidement pointé du doigt par plusieurs internautes.

"Je confirme qu'en cherchant #bisexual et enc liquant sur "photos", il n'y a RIEN.
Je suis bi. Je suis une personne. Mon existence n'est pas offensante". 

"Salut Twitter, juste une question... Pourquoi le hashtag #Bisexual est-il bloqué ??? Twitter autorise les nazis et les terroristes mais n'autorise pas l'amour ??? Un peu étrange n'est-ce pas".

"C'est une discriminimation inacceptable Twitter ! Nous ne seront pas effacés. Nous ne seront pas réduits au silence". 

Quelques heures plus tard, Twitter a réagi via un tweet invoquant "une erreur" qui sera "résolue sous peu". 

Une pétition demandant le déblocage du hashtag a été lancée par un internaute sur Change.org, à destination de Twitter. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine