Accéder au contenu principal

Présidentielle au Liberia : la Cour suprême suspend sine die le processus électoral

Le vice-président Joseph Nyumah Boakai (à g.) et l'ancien footballeur George Weah (à d.) étaient en lice pour la présidentielle au Liberia.
Le vice-président Joseph Nyumah Boakai (à g.) et l'ancien footballeur George Weah (à d.) étaient en lice pour la présidentielle au Liberia. Joël Saget, Zoom Dosso / AFP

La Cour suprême a suspendu lundi le processus électoral au Liberia, à la veille du second tour prévu de la présidentielle entre l'ex-star du foot George Weah et le vice-président Joseph Boakai.

PUBLICITÉ

La Cour suprême a suspendu, lundi 6 novembre, le processus électoral au Liberia, à la veille du second tour prévu de la présidentielle, qui devait opposer entre l'ex-star du foot George Weah et le vice-président Joseph Boakai, sans fixer de nouvelle date au scrutin.

Il est interdit à la Commission électorale nationale (NEC) de "tenir le second tour de l'élection jusqu'à ce qu'elle ait examiné les recours" pour fraude présumée sur l'organisation du premier tour, a déclaré lors d'une audience très attendue le président de la Cour suprême Francis Korkpor.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.