Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Découvertes

Ça y est, tout le monde a 280 caractères sur Twitter et Donald Trump en a déjà profité

© Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images

Texte par Louise WESSBECHER

Dernière modification : 08/11/2017

Sur Twitter, la sacro-sainte limite des 140 caractères n'existe plus.

Après un test remarqué (et contesté) auprès de quelques utilisateurs début septembre, Twitter vient d’étendre la limite des 140 caractères à 280 pour tous. Ou du moins pour tous ceux qui écrivent en caractères latins.

VOIR AUSSI : Le compte Twitter de Donald Trump a disparu pendant 11 minutes et Internet a paniqué

Jack Dorsey, fondateur du réseau social, l’a annoncé dans un tweet laconique : "140 + 140 !". Dans un communiqué officiel, le groupe assure vouloir "que ce soit plus facile et plus rapide pour tout le monde de s’exprimer", misant ainsi sur un regain de croissance.

Forcément, les internautes s’en sont donnés à cœur joie. Depuis mardi soir, le hashtag #280characters squatte les trending topics mondiaux et chacun y va de son tweet à rallonge pas toujours très utile :

[scald=61670:article_details {"additionalClasses":""}]
[scald=61671:article_details {"additionalClasses":""}]
[scald=61672:article_details {"additionalClasses":""}]

Et celui qui est sans doute le plus ravi de cette nouvelle, c’est Donald Trump. Habitué des tirades sur Twitter, le président américain va désormais pouvoir s’exprimer deux fois plus pour le plus grand bonheur (ou pas) de ses 42 millions d’abonnés. Il n’a pas attendu pour s’y mettre, postant un premier message allongé de 216 caractères pour prévenir tout le monde qu’il allait faire un discours depuis la Corée du Sud avant de poursuivre son voyage officiel vers la Chine.

[scald=61673:article_details {"additionalClasses":""}]

Et qui dit plus de place, dit plus de controverse : Donald Trump en a profité pour saluer "la belle victoire politique" du président Xi, pourtant réélu de façon pas franchement démocratique en Chine.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 08/11/2017