Accéder au contenu principal
Découvertes

Un requin-lézard a été capturé près du Portugal et il paraît tout droit sorti du film "Alien"

IPMA
3 mn

Si vous plongez (très, très profondément), faites attention à ne pas vous faire attraper la cuisse par les 300 crocs acérés de ce fossile vivant.

Publicité

Non, il ne s'agit pas d'un nouveau monstre du prochain film de Steven Spielberg, mais bel et bien d'un animal réel, trouvé la semaine dernière à Portimao, au Portugal. Bien qu'effrayant, ce requin-lézard est surtout une ressource historique très importante. 

VOIR AUSSI : Le "nez" de cette nouvelle espèce de requin-lanterne luminescent rendrait Voldemort très jaloux

Ce sont des chercheurs de l'IPMA, l'organisation nationale portugaise de recherche sur la mer et l'atmosphère, qui ont pêché cette étrange bête au large de Portimao, à plus de 700 mètres de profondeur sous les eaux. Les scientifiques étaient en mission de repérage pour "minimiser les captures involontaires lors de la pêche commerciale", lorsqu'ils ont repéré ce requin-lézard (ou requin à collerette).

Ils ont été plus que surpris, puisqu'il s'agit d'une espère rare et, surtout, l'animal ayant le moins évolué au monde, puisque ses caractéristiques physiques demeurent inchangées depuis près de 80 millions d'années. C'est un véritable "fossile vivant", selon l'IPMA. 

Avec son mètre et demi de longueur, son corps de serpent et ses 300 dents environ, ce spécimen a à peu près tout du monstre marin tout droit sorti d'un film d'héroic fantasy. Interrogée par la chaîne portugaise Sic Noticias, la professeure Margarida Castro a expliqué que ces rangées de dents façon "Alien" lui "permettait d'attraper des calamars, des poissons et autres requins dans des moments de précipitation". 

Mais pas de panique, il est très rare de croiser cette espèce, comme le précise l'IUCN, la principale ONG mondiale consacrée à la conservation de la nature, sur la page dédiée au requin-lézard. En effet, le requin-lézard, vivant entre 500 à 1 000 mètres de profondeur en moyenne, est un plutôt un animal discret des océans Pacifique et Atlantique. Vous pouvez donc d'ores et déjà prévoir de vous baigner tranquillement l'été prochain. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.