Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

Découvertes

Volkswagen envisage de relancer sa mythique Coccinelle avec une propulsion électrique

© Car Culture, Inc. | Le précédent gros relooking s'appelait New Beetle. Sortie en 1998, cette voiture avait son moteur à l'avant, contrairement à l'historique Coccinelle.

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 13/09/2018

Le président du constructeur automobile allemand indique que le projet est en réflexion.

Volkswagen électrifie ses modèles phares et veut rendre ses véhicule autonome, à l'image de son mythique combi présenté en janvier. Et cela va sans doute bientôt être au tour de la Coccinelle, appelée Beetle hors du marché français.

VOIR AUSSI : Volkswagen ressuscite son combi historique en voiture électrique autonome

L'information émane du média britannique Autocar à qui Herbert Diess, président de Volkswagen a confié : "Si nous voulions faire une Coccinelle, elle serait bien mieux en électrique qu'avec le modèle actuel, plus proche de l'historique, parce qu'elle pourrait être propulsée." La première version de la voiture – développée par Ferdinand Porsche à qui Adolf Hitler avait demandé de concevoir une "voiture du peuple" – était en effet une propulsion, avec un moteur à l'arrière tandis que ses nouvelles versions, produites depuis 1998, avaient un moteur à l'avant de l'habitacle.

Herbert Diess nie toutefois qu'une décision définitive de lancement ait été prise par son entreprise.

Après le scandale des moteurs truqués, Volkswagen se tourne largement vers l’électrique pour se racheter une réputation. La marque communique beaucoup sur la notion de "concepts émotionnels", qui doivent s'appliquer à toutes les futures voitures du groupe allemand. Le principe est de jouer sur les sentiments des acheteurs (notamment la nostalgie) et de faire passer l'idée qu'ils font un bon choix en achetant un véhicule électrique.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 13/09/2018