Découvertes

OnePlus présente son dernier-né : le OnePlus 5T, à l'écran géant et au prix imbattable

OnePlus
5 mn

Après les rumeurs, voici le temps de l'officialisation : OnePlus dévoile à l'approche des fêtes de Noël le OnePlus 5T, qui remplace le convaincant OnePlus 5. Et la bonne nouvelle, c'est qu'il reste au même prix.

Publicité

On savait déjà presque tout de lui depuis plusieurs semaines. Le voici enfin officialisé : le OnePlus 5T a été présenté ce jeudi lors d’une keynote oragnisée à New York et intitulée "A New View". Avec lui, le jeune constructeur chinois (filiale de Oppo), chouchou de nombreux utilisateurs francophones, donne un sérieux coup de griffe à Samsung et Apple.

VOIR AUSSI : Pourquoi le OnePlus 5 a des chances de devenir le smartphone de l'année

Car malgré son tarif raisonnable – 499 euros pour sa version basique, 559 euros pour celle avec plus d’espace de stockage –, ce nouveau modèle semble n’avoir pas grand-chose à envier aux flagships haut de gamme du marché, dont les prix avoisinent désormais facilement les 1000 euros. Il s’agit là du deuxième appareil sorti par la marque cette année, qui avait déjà, fin 2016, renouvelé son modèle en cours (le OnePlus 3T était ainsi une actualisation du OnePlus 3).

Ce OnePlus 5T est donc très clairement une version révisée du OnePlus 5T, sorti en juin dernier. Y ont été revus l’écran, qui se veut désormais bord à bord ou presque ; l’appareil photo, mieux adapté aux photos en basse lumière ; et, dans une moindre mesure, la partie logicielle, puisque qu’OxygenOS, son système d’exploitation Android, supporte maintenant la reconnaissance faciale pour déverrouiller l’appareil.

À défaut d’un vrai borderless, un écran plus immersif

Soyons honnêtes, si l’écran de ce OnePlus 5T a été élargi de part en part par rapport à celui du 5T (pour une même taille d’appareil), il présente encore quelques bordures en haut et en bas – encore peut-être un peu trop pour que certains le considèrent comme un véritable borderless. Quoiqu’il en soit, le bord à bord est aujourd’hui avant tout un argument marketing, et le principal est là : le confort de visionnage a été relevé d’un cran.

Le principal est là : le confort de visionnage a été relevé d’un cran

Notons que l’on peut étalonner l’écran selon les préférences d'affichage de chacun, grâce à quatre modes différents : le mode par défaut, sRGB, DCI-P3 et le mode adaptatif. Sa dalle Full Optic AMOLED en Full HD+, au ratio 18:9, ne présente en revanche plus de bouton physique. Le capteur d’empreinte passe ainsi à l’arrière, à peu près 2,5 centimètres en dessous du double capteur photo, pour y éviter les traces de doigts.

De meilleures photos "de nuit"

L’appareil photo, justement, a bénéficié d’une mise à jour destinée à améliorer nos photos prises dans l’obscurité. Terminé le téléobjectif, les capteurs ouvrent maintenant tous les deux à f/1,7, permettant ainsi d'ingérer plus de lumière lorsque celle-ci vient à manquer, mais aussi plus de détails dans l’image. En basse lumière, de nouveaux algorithmes viennent désormais en renfort et permettent de réduire le bruit sur les photos, notamment sur celles prises en mode Portrait. Pour le capteur en façade, pas de changement par rapport au OnePlus 5 : on retrouve l’objectif grand-angle f/2.0 et le capteur 16 mégapixels.

Et c'est à peu près tout...

Si ce OnePlus 5T ne propose finalement pas la dernière version d’Android, Android 8.0 Oreo, son système d’exploitation, OxygenOS (surcouche Android 7.1.1 Nougat), a reçu également un petit coup de frais avec la fonction désormais intégrée de reconnaissance faciale. Côté performances, peu de variantes également avec son prédécesseur : il intègre toujours un processeur Qualcomm Snapdragon 835, 6 à 8 Go de RAM, 64 à 128 Go de stockage (dans sa version Midnight Black) et une batterie 3300 mAh.

Ce OnePlus 5T sera disponible dès le 21 novembre prochain en Europe et aux États-Unis, au même tarif donc que le OnePlus 5. Nous vous partagerons prochainement quelques photos prises dans les conditions de lumière citées ci-dessus pour voir si ce nouveau modèle a vraiment sa raison d'être. À vite.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine