Accéder au contenu principal
CAMEROUN

Un incendie spectaculaire ravage l’Assemblée nationale à Yaoundé

Un policier sécurise les abords du lieu de l'incendie vendredi matin.
Un policier sécurise les abords du lieu de l'incendie vendredi matin. AFP
3 mn

Un incendie vraisemblablement d’origine accidentelle a ravagé dans la nuit de jeudi à vendredi une partie de l'Assemblée nationale camerounaise à Yaoundé. L’hémicycle n’a pas été touché.

Publicité

Les Camerounais ont pu constater les dégâts dès les premières lueurs du jour : une vaste partie de l’Assemblée nationale située à Yaoundé a été ravagée dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 novembre par un impressionnant incendie.

Les autorités n’ont pas fait part, pour l’heure, d’éventuelles victimes. L'incendie s'est déclaré dans la soirée à l'intérieur de la partie administrative de l'Assemblée, détruisant toute la partie supérieure du bâtiment administratif au-delà du 3e étage. "Les flammes ont ravagé quatre étages du bloc administratif du palais des verres de Ngoa Ekellé", précise la la radio-télévision publique (CRTV).

“L’hémicycle n’a pas été touché par les flammes”, a indiqué la même source. Sur place, les pompiers ont rapidement maîtrisé le brasier qui était totalement éteint, vendredi à l’aube. Le site a été sécurisé par les forces de l’ordre.

Un accident

"Selon les indices dont nous disposons aujourd'hui, la cause de cet incendie est accidentelle", a déclaré à la radio d'État le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary. "Toute l'expertise nationale disponible est mise à contribution pour évaluer les dégâts et nous dire avec précision l'origine de cet incendie", a-t-il assuré rendant un hommage appuyé aux services de secours.

"Le gouvernement a pris et prendra toutes les mesures (...) pour que l'Assemblée nationale se tienne et se déroule normalement sans connaître la moindre perturbation", a-t-il ajouté.

De nombreux députés de tous les partis, les autorités administratives, ainsi que le président de l'Assemblée, Cavaye Yéguié Djibril, se sont rendus sur les lieux. Les députés sont réunis depuis cette semaine en une nouvelle session ordinaire pour voter le budget 2018 du pays.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.