Accéder au contenu principal

L’ambassadeur du Liban en France garantit la tenue des législatives en 2018

La crise reste entière au Liban, deux semaines après la démission choc du Premier ministre, Saad Hariri.
La crise reste entière au Liban, deux semaines après la démission choc du Premier ministre, Saad Hariri. Capture d'écran France 24

Rami Adwan, l’ambassadeur du Liban en France, était vendredi l’invité de France 24. Il affirme que la crise que traverse le Liban, depuis la démission de Hariri, a démontré l’unité des Libanais et que les législatives auront lieu comme prévu.

Publicité

Interrogé sur la crise en cours au Liban vendredi 17 novembre, l’ambassadeur libanais en France, Rami Adwan, a assuré que la leçon à en retenir était "l’unité nationale, la mobilisation de tous les Libanais pour réclamer d’une seule et même voix le retour de leur Premier ministre au pays".

Il s’est également dit assuré que les élections législatives de mai 2018 seront organisées. "Je suis ici pour mobiliser les Libanais résidant en France", a-t-il affirmé, soulignant le fait que, pour la première fois, les Libanais de la diaspora allaient pouvoir prendre part à ce scrutin. Une loi électorale votée en juin les y autorise.

Rami Adwan a souligné que Saad Hariri était toujours considéré comme Premier ministre, bien qu’il ait présenté sa démission depuis Riyad le 4 novembre. "Il est évident que pour que la discussion s’engage de façon libre et volontaire, nous attendons le retour de M. Hariri au Liban", a-t-il déclaré, ajoutant que les intérêts de la nation libanaise réclamaient "le retour du Premier ministre sur le territoire libanais".

Rami Adwan a salué le "leadership du président Macron" dans l’amorce de la résolution de la crise.

"Ensuite, [ce que je retiens] c’est le retour de la France sur la scène internationale. C’est le rôle de leadership joué par Macron lui-même et qui répond aussi à un appel des Libanais pour retrouver la France au centre des problématiques qui menacent la stabilité du Liban mais aussi de la région et plus largement de l’Europe tout entière", a-t-il ajouté.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.