Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie/ armée : le grand nettoyage?

En savoir plus

LE DÉBAT

Audition de Benalla au Sénat : Police - Elysée : malaise au sommet

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les Frères Sisters", western fraternel et meurtrier

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

"This is Iraq" : rencontre avec le rappeur I-NZ

En savoir plus

FOCUS

La traque des opposants burundais se poursuit jusqu'au Kenya

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Espionnage en Afrique : une concurrence féroce

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Benalla : 5 mois de feuilleton politique

En savoir plus

L’invité du jour

Sebastian Copeland : "Les régions polaires nous lancent le cri d’alarme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 20/11/2017

"Mugabe veut mourir sur scène"

© France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 20 novembre, le refus de Robert Mugabe de quitter le pouvoir malgré la pression de ses compatriotes, de l’armée, et de son parti. La suite du feuilleton Saad Hariri. Cinq morts au Maroc dans une distribution d’aide alimentaire. Et le lancement du premier satellite marocain d’observation.

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

On débute cette revue de presse internationale au Zimbabwe, où le président Robert Mugabe refuse de démissionner.

 

Les Zimbabwéens n’en reviennent pas… Lâché par l’armée et une partie de la population, écarté de la direction de son parti, le chef de l’Etat se cramponne à son siège, envers et contre tous, ou presque. A voir pour commencer, avec ce dessin qu’on a trouvé du côté de Business Day, d’Afrique du sud, qui le montre tel un vieil acteur refusant de quitter la scène, refusant qu’on baisse le rideau sur lui. «Mugabe, 93 ans, s’accroche au pouvoir», constate le journal Die Burger, qui affirme que le président zimbabwéen a choqué» ses compatriotes «et le reste du monde», en refusant de démissionner, après 37 ans de règne. Le quotidien sud-africain fait part, quant à lui, de son incompréhension face à la décision de Mugabe de tenir coûte que coûte, «malgré les dizaines de milliers de personnes descendues dans la rue pour demander son départ». De nouvelles manifestations sont d’ailleurs annoncées dans la capitale, Harare.

 

Il a démissionné il y a maintenant 15 jours. Saad Hariri a annoncé qu’ilsera de retour au Liban mercredi pour participer à la fête de l’indépendance. Le Premier ministre libanais a aussi déclaré qu’il se rendrait auparavant en Egypte, où il rencontrera sans doute l’ambassadeur du Liban au Caire, dont le regard, à la Une de L’Orient Le Jour, «en dit long», selon le quotidien, qui rapporte que la conférence ministérielle extraordinaire de la Ligue arabe qui s’est tenue hier dans la capitale égyptienne «a placé très haut la barre au niveau du bras de fer avec l’Iran». «Le Liban pourra-t-il former un nouveau gouvernement sans la présence du Hezbollah, (soutenu par Téhéran), si Saad Hariri maintient sa démission?», s’interroge le quotidien, inquiet de voir le pays s’enfoncer dans la «quadrature du cercle». D’après Libération, les Libanais redouteraient le «retour des violences communautaires», dans un Liban en proie, également, à l’incertitude économique. Le journal, qui rappelle que le royaume saoudien «dispose d’un important levier», avec les quelque 160 000 Libanais qui vivent en Arabie saoudite et envoient chaque année 6 milliards d’euros à leur famille, cite cependant également les propos plus rassurants de l’universitaire Karim el-Mufti, qui estime que «les négociations en cours, très animées, permettront, peut-être, de préserver le Liban».

 

Echec des tractations, en revanche, en Allemagne, où les négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement autour d’Angela Merkel, n’ont pas abouti. La chancelière n’est pas à conclure un accord entre son parti, la CDU, les Verts et les libéraux. «Le moment de rejeter la faute les uns sur les autres a commencé», annonce Der Spiegel, qui juge que «tous les participants aux discussions partagent la responsabilité de cet échec». «Au lieu d’être marquées par la confiance, les conversations ont été marquées par la peur. Non pas la peur de l'échec, mais la peur de ne pas arracher aux autres un accord dans les moindres détails», regrette le magazine, pour qui la soirée d’hier n’a fait «que des perdants».

 

Enfin au Maroc, au moins 15 personnes ont été tuées et cinq autres blessées, hier, au cours d’une distribution d’aide alimentaire dans la région d’Essaouira, selon le ministère de l’intérieur. D’après le site d’information Hespress, ce drame offrira peut-être l’occasion aux habitants de cette très région très marginalisée, de demander des comptes aux élus locaux, et aux responsables du gouvernement, certaines associations mettant en cause l’approche purement humanitaire selon elles de la question de la pauvreté au Maroc.

 

Le Maroc qui a lancé, dans la nuit du 7 au 8 novembre, son premier satellite d’observation. D’après Le Monde, le Mohammed-VI A, est doté d’une très haute définition et capable de fournir en moins de vingt-quatre heures des clichés d’une résolution allant jusqu’à 70 cmdepuis n’importe quel point du globe. Un lancement vu avec inquiétude par l’Espagne et l’Algérie, en raison de leur contentieux territoriaux avec le Maroc, mais qui arrangerait, en revanche, les autres Européens, et la France en particulier, qui a construit ce satellite - qui va servir, par ailleurs, les intérêts sécuritaires français au Maghreb et au Moyen-Orient.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/09/2018 Revue de presse

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

Dans cette revue de presse du mercredi 19 septembre, les commentaires des journaux russes et israéliens à propos de l’avion russe qui a été abattu lundi soir dans l’espace aérien...

En savoir plus

18/09/2018 Revue de presse

"Gérard Collomb, chronique d'un départ annoncé"

Dans la presse, ce mardi 18 septembre, un entretien avec le ministre de l’Intérieur français Gérard Collomb, qui annonce qu’il démissionnera après les Européennes de 2019, pour...

En savoir plus

18/09/2018 Revue de presse

"La catastrophe humanitaire évitée à Idleb?"

A la Une de la presse, ce mardi 18 septembre, la rencontre, aujourd’hui, à Pyongyang, entre le président sud-coréen Moon Jae-In et le dirigeant de la Corée du nord Kim Jong-Un....

En savoir plus

17/09/2018 Revue de presse

"Vendre ou ne pas vendre des armes, telle est la question"

Dans la presse, ce lundi 17 septembre, le débat sur les ventes d’armes en Europe, notamment en France, troisième vendeuse d’armes de la planète. La rencontre aujourd’hui entre...

En savoir plus

17/09/2018 Revue de presse

"Kevin Mayer, un record de dingue"

A la Une de la presse, ce lundi 17 septembre, les dégâts occasionnés par le super-typhon Mangkhut en Asie. Ceux provoqués par la tempête Florence aux Etats-Unis. La présidence...

En savoir plus