Accéder au contenu principal

Assad a rencontré Poutine en Russie à la veille d'un sommet crucial sur la Syrie

Bachar al-Assad et Vladimir Poutine à Sotchi lundi 20 novembre.
Bachar al-Assad et Vladimir Poutine à Sotchi lundi 20 novembre. Sputnik, AFP

Le président russe, Vladimir Poutine, a rencontré son homologue syrien, Bachar al-Assad, lundi soir à Sotchi, où ils ont évoqué la lutte contre le terrorisme et les perspectives de règlement politique du conflit en Syrie, a annoncé le Kremlin.

PUBLICITÉ

À deux jours d'un sommet tripartite Russie-Iran-Turquie sur la Syrie, le président russe Vladimir Poutine a reçu, lundi 20 novembre dans la soirée, le président syrien Bachar al-Assad à Sotchi, dans le sud-ouest de la Russie.

"Vladimir Poutine a tenu des négociations avec le président syrien Bachar al-Assad qui s'est rendu en Russie pour une visite de travail", a indiqué le Kremlin dans un communiqué. Lors de cette rencontre, qui a eu lieu dans la résidence d'été de Vladimir Poutine dans la station balnéaire de Sotchi, sur les bords de la mer Noire, le président russe a "félicité" Bachar al-Assad pour ses "résultats" dans la lutte contre le terrorisme, en estimant que "la défaite inévitable et définitive des terroristes" était proche en Syrie.

>> À lire : La Russie s'oppose encore à la poursuite de l'enquête sur les armes chimiques en Syrie

Selon Vladimir Poutine, cette rencontre visait avant tout à discuter du "règlement politique et pacifique à long terme" en Syrie, qui devra suivre cette défaite, a précisé le Kremlin.

Pour sa part, Bachar al-Assad a exprimé à son homologue russe "la reconnaissance du peuple syrien" pour l'aide de la Russie dans la défense "de l'intégrité territoriale et de l'indépendance" de la Syrie, selon ses propos traduits en russe.

Cette rencontre bilatérale intervient alors que les présidents russe, turc et iranien doivent se réunir mercredi en Russie pour la première d'une série de réunions internationales visant à relancer le processus de paix en Syrie maintenant que l'armée de Bachar al-Assad a pris l'avantage face aux rebelles et au groupe État islamique.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.