Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée, la marche de l'opposition réprimée par la police

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le président turc, justicier ou opportuniste ?

En savoir plus

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

Asie - pacifique

Poursuivant un transfuge, un soldat nord-coréen franchit la frontière avec le Sud

© Commandement des Nations unies en Corée, AFP | Les images de la fuite du transfuge ont été dévoilées à la presse le 22 novembre 2017, à Séoul.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/11/2017

Un militaire nord-coréen a fait défection au Sud le 13 novembre dernier. Un soldat le poursuivant a franchi la ligne de démarcation, ce que les Nations unies décrivent, par ailleurs, comme une violation de l'accord d'armistice de 1953.

Le 13 novembre, un soldat nord-coréen a été grièvement blessé en franchissant la frontière sous les balles des soldats du Nord avant d'être secouru par l'armée sud-coréenne.

Des images de cette défection spectaculaire ont été rendues publiques par le Commandement des Nations unies en Corée (UNC). Elles montrent en outre un des gardes nord-coréens lancés à la poursuite du fuyard passant brièvement la ligne de démarcation (LDM) avant de se raviser et de repartir au Nord, ce que l'UNC décrit comme une violation de l'accord d'armistice de 1953.

Le transfuge, touché par au moins quatre balles nord-coréennes, a été hospitalisé. Le médecin qui l’a opéré a annoncé mercredi qu'il avait repris conscience mais qu'il devrait passer encore plusieurs jours en soins intensifs. "Le patient, qui montre des signes de dépression dus au stress psychologique intense après deux séries d'opérations chirurgicales majeures, devra passer des examens pour des troubles de stress post-traumatique", a dit le docteur Lee Cook-Jong, qui a confié avoir pu s'entretenir avec le soldat.

Images exceptionnelles

Les images de plusieurs caméras de vidéosurveillance montrent d'abord une jeep conduite par le défecteur roulant à vive allure sur une route totalement déserte menant depuis le côté Nord au village frontalier de Panmunjom, avant de s'immobiliser tout près de la ligne de démarcation.

Le militaire sort du véhicule et se lance dans une course éperdue vers le Sud, poursuivi par plusieurs soldats nord-coréens qui lui tirent dessus. La plupart des Nord-Coréens s'arrêtent avant de franchir la démarcation, mais l'un d'eux la traverse, effectue plusieurs pas avant d'hésiter et de retourner au Nord.

Les enquêteurs de l'UNC ont conclu que l'armée nord-coréenne avait doublement violé l'armistice qui avait mis fin à la Guerre de Corée (1950-1953), d'une part en tirant en direction de la ligne de démarcation, et d'autre part en la franchissant.

Avec AFP

Première publication : 22/11/2017

  • ÉTATS-UNIS

    Le chef du nucléaire américain prêt à s'opposer à des frappes ordonnées par Trump

    En savoir plus

  • ASIE

    Trump se félicite des progrès sur le dossier nord-coréen tout en interpellant Kim Jong-un

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    La Corée du Sud ne développera pas l'arme nucléaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)