Accéder au contenu principal
Focus

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

France 24

En France, une femme sur deux dit avoir été victime de harcèlement ou d'agression sexuelle. Si en parler reste difficile, les langues se délient depuis l'affaire Weinstein et les phénomènes #balancetonporc et #metoo sur les réseaux sociaux, il y a un mois. Une libération de la parole qui a mis en lumière un problème de société bien présent, et pourtant encore resté tabou jusqu'alors.

Publicité

Aujourd'hui, des femmes victimes de violences se rassemblent pour chercher du soutien, s'exprimer sans contrainte, mais aussi pour mieux lutter. Manifestations, création d'associations, elles ont décidé de ne plus se taire, alors que 10 % des femmes seulement osent porter plainte après une agression sexuelle.

>> À voir aussi : Se rassembler pour ne plus être seule face au harcèlement sexuel

Le nombre de plaintes auprès la police a augmenté de 23 % au mois d'octobre et le gouvernement planche sur un projet de loi sur les violences sexuelles, qui sera dévoilé en 2018. Le début d'une prise de conscience collective ?

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.