Accéder au contenu principal

Coupe Davis : la France et la Belgique dos à dos après les premiers simples

Lucas Pouille n'a rien pu faire face à David Goffin.
Lucas Pouille n'a rien pu faire face à David Goffin. Philippe Huguen, AFP

Au terme des deux premiers matchs de la finale de la Coupe Davis, la France et la Belgique sont à égalité 1-1. Goffin a aisément battu Pouille pour donner l'avantage aux Rouges, avant que les Bleus ne recollent grâce à un Tsonga tout aussi expéditif.

PUBLICITÉ

envoyé spécial France 24 au stade Pierre-Mauroy (Lille).

Au soir de la première journée de la finale de Coupe Davis entre la France et la Belgique, le suspense bat plus que jamais son plein. Après les deux premiers simples, Bleus et Rouges sont au coude à coude, une victoire partout. Numéro un français, Jo-Wilfried Tsonga a parfaitement su remettre les Français en marche, en dominant aisément Steve Darcis en trois manches (6-3, 6-2, 6-1). Plus tôt dans la journée, Lucas Pouille avait subi la loi d'un David Goffin impressionnant, là aussi en trois sets secs (7-5, 6-3, 6-1). Le double du samedi sera donc crucial.

En ouverture de cette finale, Lucas Pouille a donc eu le loisir de pouvoir constater l'immense fossé qui le séparait encore du top 10 mondial. Le Français, 18e a l'ATP, a été totalement dominé par le Belge David Goffin, 7e joueur mondial et tout récent finaliste des Masters de Londres.

Goffin était trop fort

Une défaite en moins de deux heures de jeu et trois petits sets (7-5, 6-3, 6-1), qui en dit long sur l'ampleur du défi qui attend les Bleus ce week-end. Une statistique évoque à elle seule le mur qui se dresse devant Noah et ses troupes : face à Goffin, Pouille n'a pas eu une seule balle de break.

Le Belge n'en a pas non plus eu énormément en début de rencontre, mais il a su convertir sa toute première occasion à 5-5, concluant dans la foulée un premier set accroché. Abattu, Pouille n'a plus trouvé les solutions. Plombé par un trop grand nombre de fautes directes, il a concédé un break d'entrée de jeu dans la deuxième manche, qu'il a laissé filer plus rapidement encore (6-3). Et la troisième manche n'a été qu'une formalité pour Goffin, qui n'a laissé aucune chance à son adversaire (6-1).

Tsonga expéditif

L'entrée en matière des Bleus, dans un Stade Pierre-Mauroy par ailleurs très largement acquis à la cause des Belges, avait donc mis Tsonga sous pression dès sa première rencontre. Concentré, le chef de file des Bleus a parfaitement tenu son rang en surclassant Steve Darcis.

Après un début de match globalement équilibré (3-3), Tsonga a enchaîné sept jeux d'affilée, concluant la première manche aisément (6-3), avant de prendre largement les devants dans la deuxième (4-0). Darcis a ensuite mieux tenu l'échange mais le Français n'a toutefois pas peiné pour conclure le deuxième set (6-2).

Malgré une "pause technique" avant la dernière manche, Steve Darcis n'a pas réussi à inverser la tendance. Tsonga, récitant son meilleur tennis, a conclu le match sur un dernier set presque parfait (6-1), mettant un terme à ce deuxième match en 1 h 43.

Place désormais au double, qui donnera un avantage potentiellement décisif à l'une des deux équipes samedi, avant l'épilogue de cette finale dimanche avec les deux derniers simples.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.