Accéder au contenu principal

Coupe Davis : la France mène 2-1 en finale après la victoire du double français

Malmenée par la Belgique, la France a tout de même remporté le double.
Malmenée par la Belgique, la France a tout de même remporté le double. Philippe Huguen, AFP

Confronté à une solide paire belge, le double français a tout de même réussi à l'emporter, samedi, à l'occasion du match 3 de la finale de la Coupe Davis (6-1, 3-6, 7-6, 6-4). Les Bleus mènent 2-1 avant la dernière journée.

Publicité

envoyé spécial France 24 au stade Pierre-Mauroy (Lille).

Les deux premiers simples d'ouverture de la finale de la Coupe Davis n'avaient laissé que peu de place au suspense, les numéros un français et belge ayant assumé leur statut sans aucune difficulté. Le double, lui, a tenu toutes ses promesses et les Bleus, malmenés durant plus de trois heures, ont fini par l'emporter dans un Stade Pierre-Mauroy de Lille en fusion.

Un succès acquis au forceps par la doublette Pierre-Hugues Herbert - Richard Gasquet en quatre manches (6-1, 3-6, 7-6, 6-4), qui permet à la France de prendre les devants, 2-1, dans cette finale de Coupe Davis.

Face à un duo composé de Joris de Loore et Ruben Bemelmans, les Français ont parfaitement débuté leur rencontre : cinq jeux consécutifs et un premier set conclu sur le score sans appel de 6 jeux à 1 en à peine une demi-heure. Puis, les choses se sont passablement compliquées... Bousculés d'entrée de deuxième set, les Français ont laissé filer leurs mises en jeu à deux reprises (3-1, puis 4-2), sans arme face aux Rouges, qui ont logiquement remporté la deuxième manche, 6-3 en 42 minutes.

Un troisième set décisif

C'est au terme d'un troisième set marathon que les Français ont dessiné les contours de leur succès. Après avoir sauvé cinq balles de break en début de manche, Gasquet a fini par craquer et la Belgique a pris l'ascendant (5-3). Mais au moment de servir pour le gain du set, Bemelmans s'est totalement écroulé et les Bleus ont recollé (5-5) avant de conclure au terme d'un tie-break totalement maîtrisé (7-6, 7/2).

Repassés devant au score, les Français n'ont plus lâché leur emprise. Dans la foulée d'un nouveau jeu de service compliqué à 2-3 (deux balles de break encore sauvées), ils ont réussi à prendre la mise en jeu adverse 4-3 pour ne plus jamais la lâcher. Score final : 6-1, 3-6, 7-6, 6-4 en 3 h 03 et un scénario idéal pour la France, qui n'aura qu'à remporter l'un des deux simples dimanche pour décrocher son dixième sacre mondial. Un défi qui reste de taille au regard des probables affiches à venir : David Goffin – Jo-Wilfried Tsonga puis Steve Darcis – Lucas Pouille pour un éventuel cinquième match décisif.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.