Accéder au contenu principal

La mémoire de Louise Pikovsky revit en Ukraine, terre de ses ancêtres

Stéphanie Trouillard, à l’invitation de l'Alliance française, a donné une série de conférences autoure du webdoc "Si je reviens un jour".
Stéphanie Trouillard, à l’invitation de l'Alliance française, a donné une série de conférences autoure du webdoc "Si je reviens un jour". Stéphanie Trouilard - France 24

PUBLICITÉ

La mémoire de Louise Pikovsky, cette lycéenne juive morte à Auschwitz en 1944, dont France 24 a reconstitué la courte existence dans un documentaire, n’en finit plus de voyager.

Après Israël, la journaliste Stéphanie Trouillard s’est rendue en Ukraine, pays d’origine de la famille Pikovsky, à l’invitation du réseau de l'Alliance française. Au cours d’une série de conférences, qui l’ont menée de Kiev à Zaporijia en passant par Kharkov, Stéphanie Trouillard a remonté le fil de ses recherches et de la vie de Louise, dans un pays dont le vaste travail de mémoire du XXe siècle est encore balbutiant.

Suivez son périple ci-dessous.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.