Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Khashoggi : "Le prince et le meurtre"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Luis Almagro : "Une enquête sur le Venezuela doit être ouverte à la CPI"

En savoir plus

SPORT

Mondial-2018 : au tirage, les Bleus veulent éviter l’Espagne à tout prix

© Arsen Galstyan, Adidas/AFP | La Coupe du monde 2018 de football se tiendra en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/12/2017

Vendredi 1er décembre, les 32 sélections qualifiées pour la Coupe du monde de football 2018 connaîtront les trois premiers adversaires de leur prochaine campagne. Un tirage au sort dont l’Espagne, reversée dans le 2e chapeau, sera l’épouvantail.

"S'il y a une équipe à éviter, c'est bien l'Espagne", assure Didier Deschamps. Vendredi 1er décembre, à l'occasion du tirage au sort à Moscou à partir de 16 h, heure de Paris, son équipe de France saura qui elle rencontrera au premier tour de la Coupe du monde de football 2018 (14 juin-15 juillet).

Les chapeaux ont été établis en fonction du classement Fifa d'octobre. Les têtes de série, outre la Russie en tant que pays-hôte et la France in extremis, sont l’Allemagne, le Brésil, le Portugal, l'Argentine, la Belgique et la Pologne.

Et donc pas l'Espagne, placée dans le chapeau 2 avec d'autres sélections dangereuses comme l'Angleterre, la Croatie ou l'Uruguay, outre la Colombie, la Suisse, le Mexique et le Pérou.

Si la Roja a perdu de son lustre depuis son âge d'or (Euro-2008/Mondial-2010/Euro-2012), elle reste un adversaire redouté et perçu comme un des principaux favoris, avec l'Allemagne tenante du titre et le Brésil de Neymar.

Pour les Français, le tirage le plus relevé regrouperait l'Espagne (chapeau 2), le Sénégal (chapeau 3) et la Corée du Sud (chapeau 4). Une autre frayeur serait d'avoir l'Uruguay (chapeau 2), la Suède (chapeau 3, vieille connaissance des Bleus en qualifications et bourreau de l'Italie en barrage) et le Maroc d'Hervé Renard (chapeau 4).

Un sort plus clément attribuerait par exemple le Pérou (chapeau 2), le Costa Rica (chapeau 3) et l'Arabie saoudite (chapeau 4). Sachant que deux nations d'une même confédération ne pourront se retrouver dans le même groupe, hormis celles issues de l'Europe à raison de deux par groupe maximum.

Les Bleus traditionnellement épargnés

La France a été admise parmi les têtes de série de justesse, bénéficiant en octobre d'une conjonction de résultats favorables.

La bonne étoile légendaire de Deschamps brillera-t-elle de nouveau dans la nuit moscovite ? Ses Bleus avaient obtenu un tirage favorable pour le premier tour du Mondial-2014 (Suisse, Equateur, Honduras) et celui de l'Euro-2016 (Suisse, Roumanie, Albanie). Ter repetita ?

Ceci étant, un groupe huppé n'empêche pas d'être champion du monde, au contraire : l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne ont remporté les trois dernières éditions de la Coupe du monde après s'être chacune extraite d'un groupe relevé au regard du classement Fifa.

Ce tirage ne fait en tout cas pas vraiment trembler les superstars actuelles. "Même s'il y a des équipes plus fortes que d'autres, je pense que tous les groupes seront un peu équilibrés", a avancé Cristiano Ronaldo, le capitaine du Portugal champion d'Europe, sur le site officiel Fifa.com.

Lionel Messi, capitaine de l'Argentine vice-championne du monde en titre, a pour sa part affirmé qu'il allait suivre le tirage seulement s'il n'a "pas de match ou d'entraînement".

Quant à Neymar, qui avait quitté sur blessure la dernière Coupe du monde avant que sa Seleçao ne soit humiliée 7-1 en demi-finale par l'Allemagne, il compte savourer le show : "Je vais mettre du pop-corn au micro-ondes, je vais appeler les amis et la famille et tout le monde sera collé à la télé !"

Qu’ils se rangent du côté de Messi ou de Neymar, les Bleus sauront quoi qu’il arrive très bientôt à quoi s’attendre. Le tirage au sort, qui débutera peu après 16 h, heure française, aura livré son verdict demain soir.

Les chapeaux :

Chapeau 1 : Russie (pays hôte), Allemagne (tenante du titre), Brésil, Portugal, Argentine, Belgique, Pologne, France

Chapeau 2 : Espagne, Pérou, Suisse, Angleterre, Colombie, Mexique, Uruguay, Croatie

Chapeau 3 : Danemark, Islande, Costa Rica, Suède, Tunisie, Égypte, Sénégal, Iran

Chapeau 4 : Serbie, Nigeria, Australie, Japon, Maroc, Panama, Corée du Sud, Arabie saoudite

Avec AFP

Première publication : 30/11/2017

  • FOOTBALL

    Foot européen : le PSG et Manchester City, intouchables comme jamais

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Un an après le crash en Colombie de l'équipe brésilienne de Chapecoense, le club poursuit sa reconstruction

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Foot européen : le PSG s'envole, le Bayern trébuche et l’Atletico se défoule

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)