Accéder au contenu principal

Haltérophilie: trois médailles de plus aux Mondiaux avec Nayo Ketchanke et Imadouchène

2 mn
Publicité

Los Angeles (AFP)

Gaëlle Nayo Ketchanke, avec deux podiums, et Romain Imadouchène ont porté la moisson française à un niveau record de cinq médailles lors des Mondiaux-2017 d'haltérophilie, dimanche à Anaheim (Californie).

Nayo Ketchanke a décroché la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 75 kg (237 kg), avec en prime la médaille d'argent à l'épaulé jeté (134 kg).

Elle a mis fin à une disette de plus de vingt ans: les dernières Françaises, médaillées dans un Championnat du monde, étaient Sylvie Iskin et Bénédicte Comblez qui avaient ramené des médailles de bronze des Mondiaux-1996.

Plus tôt dans la journée, Imadouchène avait 3e à l'épaulé jeté dans la catégorie des moins de 85 kilos.

Le grand espoir français, qui disputait ses premiers Championnats du monde seniors et qui avait terminé à la 9e place des Championnats d'Europe en avril, a soulevé 196 kg à l'épaule jeté.

Avec son total de 349 kg, il a terminé à la 6e place du classement final remporté par l'ancien Cubain Arley Mendez Perez, qui représente après quatre ans d'attente désormais le Chili (378 kg).

La délégation française avait déjà son compteur deux médailles de bronze (total et épaulé jeté) remportées vendredi par Bernardin Kingue Matam chez les moins de 69 kg.

Il fallait remonter à 2011 pour trouver trace de la dernière médaille française chez les messieurs dans un rendez-vous mondial.

Les Mondiaux-2017 se disputent sans neuf nations majeures de la discipline, comme la Russie et le Kazakhstan, qui ont été suspendues par la Fédération internationale, sommée par le Comité international olympique (CIO) de faire le ménage après des cas de dopage à répétition.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.