Accéder au contenu principal

Paradis fiscaux : l'Union européenne place 17 pays sur une "liste noire"

Des touristes sur une plage de Bridgetown à la Barbade, le 24 mars 2017.
Des touristes sur une plage de Bridgetown à la Barbade, le 24 mars 2017. Jewel Samad, AFP

L'Union européenne s'est dotée d'une "liste noire" de 17 paradis fiscaux ne faisant "pas le nécessaire pour lutter contre l'évasion fiscale", a déclaré mardi le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

Publicité

L'Union européenne (UE) a adopté une "liste noire" de 17 paradis fiscaux, a annoncé, mardi 5 décembre à Bruxelles, le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

"Nous avons adopté aujourd'hui au niveau de l'UE une liste d'États qui ne font pas le nécessaire pour lutter contre l'évasion fiscale. Cette liste qui est une liste noire comprend 17 États", a déclaré Bruno Le Maire devant des journalistes lors d'une réunion des 28 ministres des Finances de l'UE à Bruxelles.

La liste comprend les îles Samoa américaines, le Bahreïn, la Barbade, la Grenade, Guam, la Corée du Sud, Macau, les îles Marshall, la Mongolie, la Namibie, les Palaos, le Panama, Sainte-Lucie, les Samoa, Trinidad-et-Tobago, la Tunisie et les Émirats arabes unis.

Selon Bruno Le Maire, 47 autres lieux sont inscrits dans une liste "grise" de pays ne respectant actuellement pas les critères européens, mais ont engagé les réformes fiscales nécessaires.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.