Accéder au contenu principal
Découvertes

Boeing veut battre SpaceX dans la course à la conquête de Mars, ce qui ne semble pas trop inquiéter Elon Musk

Le Space Launch System de Boeing.
Le Space Launch System de Boeing.
Texte par : Benjamin BRUEL
3 mn

La réponse d'Elon Musk ? "Do it."

Publicité

Entre Elon Musk et Dennis Muilenburg, le duel est lancé. Devant les caméras de CNBC, le PDG de la première entreprise d'aéronautique et d'aérospatial au monde, Boeing, a affirmé sa volonté d'envoyer des hommes sur Mars avant SpaceX, le jeune challenger de la conquête spatiale.

VOIR AUSSI : Le guide de régulation de la "guerre spatiale", un outil indispensable pour la sécurité mondiale

Lorsque le présentateur Jim Cramer lui a demandé qui de Boeing ou de SpaceX "mettrait le premier un homme sur Mars", Dennis Muilenburg a ainsi répondu : "Au bout du compte, nous irons sur Mars, et je pense fermement que la première personne qui mettra les pieds sur Mars arrivera là-bas grâce à une fusée de Boeing."

Petit à petit, lentement mais sûrement, SpaceX grignote aussi les parts de marché de la United Launch Alliance

Pour donner du poids à son affirmation, Dennis Muilenburg a évoqué le Space Launch System, le lanceur spatial lourd que Boeing développe actuellement avec la NASA et qui pourrait permettre aux Américains de partir à la découverte de l’espace profond. Comme le relève GeekWire, il avait plus ou moins fait la même affirmation en 2016 lors d’une réunion de l’industrie aérospatiale à Chicago.

Mais entre-temps, Elon Musk et SpaceX ont fait de grandes avancées avec leurs fusées réutilisables et, surtout, SpaceX a annoncé l’arrivée de la "Best Fucking Rocket", sa fusée géante. Petit à petit, lentement mais sûrement, SpaceX grignote aussi les parts de marché de la United Launch Alliance (ULA), la coentreprise fondée par Boeing et Lockeed Martin. L’entreprise de Hawthrone commence à devenir un concurrent sérieux pour Boeing.

Elon Musk, qui n’a jamais caché que son objectif ultime était d’installer une base humaine sur Mars, n’a donc pas pu résister à faire une petite réponse à Dennis Muilenburg. Sur Twitter, voyant un article de Fortune aborder les ambitions du PDG de Boeing, il a simplement répondu : "Do it." Ce qui nous fait bien marrer, il faut l'avouer.

Au passage, notons que le patron de Tesla et SpaceX compte ouvrir la route pour Mars dès 2022, avec une première fusée. Selon ce plan, le premier équipage humain partirait sur la planète rouge en 2024.

VIDEO BFR | Earth to Earth

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.