Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie turque fragilisée par l'inflation et la chute de la monnaie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un accueil saoudien royal pour Imran Khan"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Salzbourg au centre la scène européenne

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/02/2018

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

© France 24

Ces derniers mois, les migrants sont moins nombreux à tenter de traverser la Méditerranée, découragés par les nouvelles politiques italienne et libyenne. Emprisonnés, torturés, vendus comme esclaves, ils se retrouvent bloqués en Libye, où ils subissent l’enfer. Enquête au cœur d’un scandale international.

Depuis quelques mois, les images d'embarcations en Méditerranée, chargées de migrants voguant vers l'Europe, semblent se raréfier. En Italie, depuis l'été, le nombre de ces hommes, femmes et enfants arrivés de Libye aurait diminué de 70 %.

Ce coup d'arrêt est attribué à la politique italienne incarnée par Marco Minitti, le ministre de l'Intérieur. Une politique faite de coopération officielle avec la marine libyenne, mais aussi d'accords secrets plus troubles avec les milices. Celles-ci seraient chargées de stopper le flot de migrants vers l'Europe en échange d'armes et de millions de dollars.

Les ONG s'inquiètent de ce deal secret et de son impact sur les populations de migrants bloqués en Libye. Ils ne peuvent ni prendre la mer, ni rentrer chez eux et se retrouvent emprisonnés, torturés ou vendus comme esclaves.

Nos reporters Natalia Mendoza et Taha Zargoun se sont rendus en Libye, et notamment à Sabratah, une ville sur les côtes en face de la Sicile, épicentre de ce scandale international.

>> À lire également sur France 24 : Ainsi sauvait l'Aquarius, un grand reportage à bord du navire humanitaire

Par Natalia MENDOZA , Taha ZARGOUN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

14/09/2018 Reporters

Les visages de la résistance à Boko Haram

Au Nigeria, alors que l'armée poursuit son offensive contre Boko Haram, nos reporters Catherine Norris-Trent et Jonathan Walsh se sont rendus dans le nord-est du pays, toujours...

En savoir plus

07/09/2018 Reporters

Vidéo : les scientifiques, nouveaux héros de la Corée du Nord

Alors que la Corée du Nord célèbre ses 70 ans, France 24 s'est rendu dans ce pays sous dictature. Les autorités de Pyongyang ont exceptionnellement permis à cette équipe de...

En savoir plus

31/08/2018 Reporters

Mexique, omerta sur les disparus

Au Mexique, depuis 2006 et le début de la guerre contre le narcotrafic, des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues. Les victimes ont-elles été tuées, livrées...

En savoir plus

03/08/2018 Reporters

Le Super Mama Djombo, bande-son de la Guinée-Bissau

La Guinée-Bissau, petit pays d'Afrique de l'Ouest, est avant tout connue pour les multiples coups d'État qui ont rythmé son histoire. Mais au sortir de l'indépendance, en 1974,...

En savoir plus

27/07/2018 Reporters

Le Zimbabwe face à son héritage sanglant

Après 30 années de silence, le Zimbabwe fait désormais face à son passé sanglant, celui de la guerre civile qui a suivi l’indépendance. Les morts des années 80 refont surface et...

En savoir plus