Accéder au contenu principal

Des "unités laïcité" créées dans toutes les académies françaises

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, à Paris, vendredi 8 décembre.
Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, à Paris, vendredi 8 décembre. Ludovic Marin, AFP

Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé, vendredi, la création d'"unités laïcité" dans toutes les académies françaises. Elles seront composées de professionnels chargés de "prévention" et d'intervention en cas d'atteinte à cette valeur.

PUBLICITÉ

Des "unités laïcité" seront créées dans toutes les académies françaises afin d'"intervenir sur le terrain" en cas d'atteinte à cette valeur, a annoncé vendredi 8 décembre le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. La première a vu le jour en banlieue parisienne, au lendemain de cette annonce.

"Il est extrêmement important de continuer à faire vivre cet esprit de laïcité", or "il arrive qu'en cours certaines convictions conduisent à une volonté de prosélytisme ou la contestation des règles communes", a souligné le ministre, notant que face à ces situations, les professeurs peuvent éprouver un sentiment de "solitude".

>> À voir: quelle place accorder au fait religieux en entreprise en France ?

Ces unités seront constituées d'équipes pluridisciplinaires (juristes, psychologues, pédagogues...). "Le but est de pouvoir instaurer un dialogue avec les familles quand c'est nécessaire, d'avoir une expertise sur chaque situation, une vision homogène sur chacun des cas", a précisé Jean-Michel Blanquer.

Scepticisme chez certains syndicats d'enseignants

Certains syndicats d'enseignants ont déjà affiché leur scepticisme face à cette mesure qu'il juge symbolique, un référent laïcité existant déjà dans chaque académie, ainsi qu'une chargée de mission sur le sujet au ministère.

"Nous sommes le seul pays au monde à avoir choisi ce modèle de neutralité absolu de l’État. Aujourd’hui, face au retour du religieux, d’un certain communautarisme, il est évident qu’il faut faire de la pédagogie, expliquer pourquoi nous avons choisi ce système, pourquoi nous considérons qu’il n’est pas générateur d’inégalités, ni de restriction de libertés. Mais qu'au contraire, il permet la mixité et à tous de vivre ensemble", analyse Anastasia Colosimo, doctorante en théories politiques, enseignante à Sciences Po Paris, invitée de France 24.

Le thème de la laïcité vaut actuellement des critiques au gouvernement. L'ancien Premier ministre Manuel Valls a dénoncé vendredi "une gêne" au sein de la majorité, "pour éviter de bouleverser la bien-pensance".

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.