Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Des militantes féministes torturées dans les prisons saoudiennes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France 24 en Libye : les migrants débarqués du Nivin dans le port de Misrata

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Alain Juppé : "Les réformes de la fiscalité écologique sont nécessaires"

En savoir plus

LE DÉBAT

Affaire Carlos Ghosn : dérive solitaire ou lutte de pouvoir ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

RD Congo : coup d'envoi de la campagne à un mois de la présidentielle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Jawad Bendaoud, le logeur des jihadistes du 13-Novembre, jugé en appel

En savoir plus

FOCUS

Le chlordécone, poison pour les terres et les corps en Martinique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zahia Ziouani, la "maestra" pour qui rien n’est impossible

En savoir plus

L’invité du jour

Stéphane Bourgoin : "Les serial killers cherchent à devenir l’égal de Dieu"

En savoir plus

Moyen-Orient

La Ligue arabe demande à Washington d'annuler sa décision sur Jérusalem

© Mohamed el-Shahed, AFP | Le quartier général de la Ligue arabe lors d'une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères, le 9 décembre 2017.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/12/2017

Les États de la Ligue arabe ont demandé à Donald Trump, dimanche, d'annuler sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Selon eux, l'initiative ne fera qu'accroître les violences dans la région.

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont appelé Washington à annuler sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, dans une résolution publiée dimanche 10 décembre au matin, après une réunion au Caire.

Les ministres affirment que les États-Unis se sont "retirés comme parrains et intermédiaires du processus de paix" au Proche-Orient. L'initiative de Donald Trump est, selon eux, une "violation dangereuse" du droit international et est "nulle et non avenue".

La Ligue arabe va s'efforcer d'obtenir du Conseil de sécurité des Nations unies, où les États-Unis disposent d'un droit de veto, une résolution condamnant la décision de Donald Trump.

>> Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ?

Vague de mécontentement

Les ministres des pays membres s'étaient rassemblés, samedi soir, au siège de la Ligue arabe, au Caire, pour une réunion extraordinaire, en vue de formuler une réponse à la décision américaine, qui a provoqué une vague de mécontentement dans le monde arabe.

Ils ont également appelé la communauté internationale à reconnaître un État palestinien avec, comme capitale, Jérusalem-Est, annexée depuis 1967 par Israël.

Éric de Lavarene, correspondant de France 24 au Caire

Pour le troisième jour consécutif, des heurts ont eu lieu, samedi, dans les Territoires palestiniens. Des manifestants sont descendus dans les rues à Jérusalem-Est ainsi qu'en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis cinquante ans, et dans la bande de Gaza.

Deux activistes du Hamas ont péri, samedi, dans des raids aériens israéliens, lancés après des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a décidé, samedi, de ne pas recevoir en décembre le vice-président américain Mike Pence en signe de protestation contre la décision des États-Unis.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 10/12/2017

  • PROCHE-ORIENT

    Jérusalem : la décision américaine "non conforme" aux résolutions de l'ONU

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Statut de Jérusalem : l’Asie musulmane manifeste après la décision de Donald Trump

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Statut de Jérusalem : tensions dans les Territoires palestiniens après l'annonce de Trump

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)