Accéder au contenu principal

One Planet Summit : 12 engagements pour financer la lutte contre le réchauffement climatique

Emmanuel Macron, mardi 12 décembre 2017, au One Planet Summit près de Paris.
Emmanuel Macron, mardi 12 décembre 2017, au One Planet Summit près de Paris. Ludovic Marin, AFP

Une soixantaine de chefs d'État et de gouvernement étaient réunis mardi près de Paris pour le One Planet Summit, un sommet sur le climat conçu pour entretenir la dynamique de la COP21 et essentiellement dédié au financement.

PUBLICITÉ

"Make Our Planet Great Again." Singeant le slogan électoral de Donald Trump, le président français Emmanuel Macron avait invité, mardi 12 décembre, plusieurs dizaines de dirigeants près de Paris pour redynamiser la lutte contre le réchauffement climatique après l'annonce du retrait américain de l'accord de Paris.

Bilan : des acteurs publics, des philanthropes et des entreprises venus de toute la planète ont pris une série d'engagements. La plupart d’entre eux ont pour ambition de dégager de nouveaux financements, les fonds faisant aujourd'hui cruellement défaut pour la mise en œuvre des objectifs contenus dans l'accord voté en 2015 dans le cadre de la COP 21.

>> À lire sur France 24 : "La diplomatie climatique d'Emmanuel Macron, décalage entre discours et réalité"

  • "On est en train de perdre la bataille, a affirmé Emmanuel Macron lors du sommet. On ne va pas assez vite et c'est ça le drame. On doit tous bouger car on aura tous à rendre des comptes."
     
  • Au total, les participants à cette rencontre ont présenté près de trente projets, regroupés sous 12 chapitres, allant de la création d'un observatoire spatial sur le climat, à la promesse formulée par 34 pays de plafonner les émissions de CO2 liées aux transports maritimes. L'ensemble de ces annonces est à retrouver dans notre liveblog disponible ci-dessous.
     
  • La Fondation de Bill Gates, la Commission européenne et plusieurs pays, dont la France, ont pour leur part annoncé la mise à disposition d'une enveloppe totale de 650 millions d'euros servant à aider le monde agricole à s'adapter aux bouleversements climatiques.
     
  • Peut-être l'annonce la plus spectaculaire, la Banque mondiale a affirmé qu'elle arrêterait de financer après 2019 l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz. Elle est la première banque multilatérale à prendre un tel engagement dans ce secteur.

     

>> Retrouvez l'intégralité de notre liveblog consacré au One Planet Summit :

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.