Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Réforme du droit d'auteur : et maintenant ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ariane, succès européen, défi américain"

En savoir plus

FRANCE

Johnny Hallyday a été inhumé à Saint-Barthélemy

© Helene Valenzuela, AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/12/2017

Johnny Hallyday a été inhumé lundi sur l'île de Saint-Barthélemy, où il possédait une villa, au terme d'une quasi-semaine d'hommages ponctuée par une immense célébration populaire à Paris.

Épilogue de presque une semaine ininterrompue d'hommages, le corps de Johnny Hallyday est arrivé à sa dernière demeure. Le chanteur a été inhumé dans l'intimité lundi 12 décembre à Saint-Barthélemy, l'île antillaise où il possédait une villa.

>> À lire aussi : Hommage à Johnny Hallyday : "Maintenant, tout le monde l'aime"

Le cortège funéraire transportant la dépouille du chanteur, décédé dans la nuit de mardi à mercredi d'un cancer des poumons, est arrivé vers 16 h 30 (heure locale) au cimetière de Lorient, qui borde la baie du même nom, où l'idole des jeunes repose désormais.

"Un honneur", trois mois après Irma

Le branle-bas de combat avait débuté jeudi, dès l'annonce officielle que cette petite île de 21 km2, ravagée il y a trois mois par le cyclone Irma, avait été choisie pour dernière demeure par le chanteur. Les autorités avaient multiplié les préparatifs dans l'espoir de préserver au mieux l'intimité de la famille sur ce territoire français peu adapté à l'accueil d'un tel événement.

Johnny "m'avait confié à plusieurs reprises qu'il voulait être enterré ici, qu'il ne voulait pas aller au Père Lachaise", a expliqué le président de la collectivité Bruno Magras, qui considère ce choix comme un "honneur".

"C'est un don de sa personne, après Irma, ça va nous aider à sortir la tête de l'eau et nous amener des touristes français", espère de son côté Nicolas, dont la maison est située non loin du cimetière où se trouve la tombe de Johnny Hallyday.

Mais certains sont plus sceptiques. "L'île est trop petite, le cimetière aussi, ça va être ingérable", s'inquiète un natif de l'île.

Michel Polnareff a jugé "étrange que l'on soustraie l'enveloppe de Johnny à son public", et Sylvie Vartan, la mère de David Hallyday, s'est dit "triste" qu'il soit "si loin de nous tous qui l'aimons tant".

Avec AFP

Première publication : 12/12/2017

  • MUSIQUE

    Hommage à Johnny Hallyday : "Maintenant, tout le monde l'aime"

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    La France a rendu un dernier hommage à Johnny Hallyday

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    Un "hommage populaire" sera rendu à Johnny Hallyday sur les Champs-Élysées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)