Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Découvertes

Après une année de pause, Blue Origin fait voler sa fusée avec "les plus grandes fenêtres de l'espace"

© NASA/Getty Images

Texte par Benjamin BRUEL , Jeff BEZOS

Dernière modification : 13/12/2017

Jeff Bezos et Blue Origin tiendront-ils leur promesse d'envoyer les premiers touristes dans l'espace en 2019 ? Peut-être, peut-être pas. Mais les essais de la fusée New Shepard ont repris de plus belle.

Blue Origin is back. Cela faisait plus d’un an que l’entreprise d’astronautique et de tourisme spatial de Jeff Bezos n’avait fait aucun essai avec ses fusées. Mais le mardi 12 décembre, Blue Origin a envoyé dans l’espace son impressionnante New Shepard, une fusée réutilisable destinée à effectuer des vols suborbitaux.

VOIR AUSSI : Le nouveau moteur de fusée de Blue Origin pourrait bien casser le game spatial

Bon, OK, l’entreprise d’astronautique et de tourisme spatial n’a jamais été bien loin. Il y a quelques semaines à peine, Jeff Bezos dévoilait son nouveau moteur BE-4, destinée à mettre en orbite la fusée New Glenn, la plus grosse développée par Blue Origin à ce jour.

Mais une nouvelle envolée de New Shepard était particulièrement attendu, parce que c’est cette fusée qui doit accueillir les premiers vols spatiaux touristiques habités de l’entreprise privée. C’est aussi la première fois que Blue Origin testait la version 2.0 de sa Crew Capsule, la luxueuse capsule spatiale qui devrait abriter les touristes de l’espace.

Très proche de sa version finale, la Crew Capsule 2.0 embarque "les plus grandes fenêtres de l’espace", comme le soulignait le patron de l’entreprise. Lors des premiers tests de New Shepard en 2015, les fenêtres étaient simplement peintes sur le véhicule. Celles-ci mesurent 80 centimètres de large, 1 mètre de hauteur et offriront une vue à 360 degrés sur l’espace aux premiers touristes spatiaux.

En octobre, le PDG de Blue Origin Bob Smith annonçait que l’entreprise enverrait ses premiers clients au-dessus de l’atmosphère en 2019. N’oublions pas que New Shepard n’a pas vocation à aller véritablement dans l’espace, mais seulement jusqu’à une altitude de 100 km au-dessus de la Terre. Une fois arrivé à cette altitude, New Shapard se séparera de sa capsule pour redescendre se poser sur Terre, tandis que celle-ci sera en vol libre un certain temps avant de revenir sur le plancher des vaches.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 13/12/2017