Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

EUROPE

L'avocat belge de Salah Abdeslam sollicite un report du procès

© John Thys, AFP | Sven Mary défend de nouveau Salah Abdeslam, après avoir renoncé à le représenter en octobre 2016, en raison du mutisme de son client.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/12/2017

L'avocat de Salah Abdeslam, qui assure de nouveau sa défense, a demandé mercredi le report du procès initialement prévu lundi pour pouvoir étudier son dossier. Me Sven Mary avait renoncé à le défendre en octobre 2016 en raison de son mutisme.

Salah Abdeslam ne devrait pas comparaître lundi prochain à Bruxelles, comme cela était initialement prévu. Son avocat Sven Mary, qui assure de nouveau la défense du seul survivant des commandos des attentats parisiens de novembre 2015, a demandé mercredi 13 décembre le report du procès. "En tout logique, cela devrait être accepté", a précisé une source proche du dossier, confirmant des informations de presse.

"Le transfèrement de Salah Abdeslam et sa remise aux autorités judiciaires belges est annulée", a affirmé de son côté la chaîne publique RTBF sur son site Internet. Lundi, selon une source jointe par l'AFP, le tribunal devrait acter officiellement un report de "quelques semaines" du procès, vraisemblablement courant janvier. "Si une demande (de report) est faite, c'est un droit que ce soit accepté", a assuré à l'AFP une autre proche du dossier.

Muré dans le silence

Il s'agit du procès de la fusillade avec des policiers survenue à Bruxelles le 15 mars 2016 dans une planque qui abritait Salah Abdeslam, trois jours avant son arrestation dans la capitale belge au terme de quatre mois de cavale. Le Français d'origine marocaine, âgé de 28 ans, doit répondre, avec un complice, de "tentative d'assassinat dans un contexte terroriste sur plusieurs policiers".

Les deux prévenus, Salah Abdeslam, incarcéré en France, et son complice présumé Sofiane Ayari, lui détenu en Belgique, ne devraient pas être extraits de prison pour cette audience, selon la même source.

Me Sven Mary avait assuré la défense de Salah Abdeslam après son arrestation à Bruxelles, le 18 mars 2016. Il avait ensuite jeté l'éponge à l'automne suivant, se plaignant de l'attitude de son client, qui a toujours refusé de s'exprimer devant les enquêteurs depuis plus de 20 mois.

Salah Abdeslam est depuis fin avril 2016 incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis, en région parisienne, à l'isolement et sous vidéosurveillance permanente.

Avec AFP

Première publication : 13/12/2017

  • FRANCE

    Attentats du 13-Novembre : deux ans après, la France se souvient

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentats du 13-Novembre : Salah Abdeslam refuse une nouvelle fois de répondre au juge

    En savoir plus

  • FRANCE

    Attentats du 13 novembre : les avocats de Salah Abdeslam renoncent à le défendre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)